•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Débuts fracassants pour l'espoir du Canadien Cole Caufield dans la NCAA

Il contrôle la rondelle sous les yeux attentifs des joueurs adverses à leur banc.

Cole Caufield

Photo : Crédit: Université du Wisconsin Athletics / Greg Anderson

Michael Roy

Cole Caufield connaît des débuts fracassants avec les Badgers du Wisconsin dans le circuit universitaire américain. Comme c’est le cas partout où il est passé, il terrorise déjà les gardiens adverses.

En quatre matchs, la recrue des Badgers a inscrit six buts et une passe. Il a inscrit un doublé lors de ses trois premiers matchs universitaires. Samedi, le premier choix du Canadien de Montréal au dernier repêchage (15e au total) a été blanchi de la feuille de pointage pour la première fois de la saison.

Il est le meilleur buteur de son équipe et aussi celui qui a lancé le plus souvent sur les gardiens adverses (17 tirs). Tout cela du haut de son statut de joueur de première année.

« C'est bien de connaître un bon départ. Je suis exactement où je voulais être pour commencer la saison. Je place de grandes attentes envers moi-même pour me motiver à travailler fort et à m'améliorer continuellement », a expliqué Caufield à Radio-Canada Sports.

Ce dernier complète le duo de l’heure en première division de la NCAA. Lui et Alex Turcotte, le cinquième choix du dernier repêchage de la LNH (Kings de Los Angeles), ont amassé 15 points lors des 4 premiers matchs de leur équipe.

« Je joue avec d'excellents joueurs et notre avantage numérique va très bien ces temps-ci. Plusieurs autres joueurs performent très bien, alors ça nous aide beaucoup », a-t-il admis.

Faits saillants de Cole Caufield

Les Badgers ont remporté trois de leurs quatre matchs. Le week-end dernier, ils ont battu deux fois les champions nationaux, les Bulldogs de Minnesota-Duluth, classés 3es au pays.

« C'était un excellent test pour nos deux premiers matchs à la maison. Nous avons vraiment bien joué. C'est bon pour nous, les Badgers sont très populaires à nouveau ici et nous espérons que ça continue », a mentionné Caufield.

Je mets la barre très haut. Évidemment, le plus important c'est de gagner, mais j'aimerais marquer 35 buts et inscrire au moins 50 points cette année.

Cole Caufield, à propos de ses objectifs personnels pour la saison en cours

Son talent naturel pour marquer des buts est indéniable. Pour percer dans la Ligue nationale de hockey (LNH), il devra polir l’ensemble de son jeu.

« La NCAA enseigne beaucoup à être un joueur complet et à ne pas tricher en défense. J'apprends beaucoup actuellement », a-t-il noté.

Son entraîneur, l'ancien entraîneur-chef de l’Avalanche du Colorado Tony Granato, estime que le jeune homme a tout ce qu’il faut.

« C'est un jeune joueur en qui j'ai confiance en raison de son implication en défense. Il comprend l'importance de ça avec notre équipe. Et quand il arrivera à Montréal, il sera prêt à jouer de la bonne façon », a mentionné celui qui a aussi joué plus de 800 matchs dans la LNH.

« Tony est merveilleux. Il m'apprend beaucoup, a confié Caufield. Il me rappelle souvent à quel point c'est important de revenir toujours près de la rondelle, que c'est de cette façon que je peux la récupérer et repartir vers l'attaque. »

Le rêve américain

Cole Caufield a grandi à Stevens Point au Wisconsin. La maison familiale est à moins de deux heures de route du Kohl Center, le domicile des Badgers.

« Mes parents et mes grands-parents étaient aux matchs le week-end dernier. J'ai grandi en regardant les Badgers, je suis allé souvent aux matchs. Maintenant que je suis dans l'équipe, c'est très spécial », a-t-il raconté.

Tous les matins, il se lève vers 7 h 30 et prend part à l'entraînement de l'équipe vers 9 h. En après-midi, il assiste à deux cours, presque par obligation selon ce que l'on peut comprendre. « Je prends quelques cours généraux pour le moment. Je ne sais pas trop ce que je voudrais faire plus tard, autre que le hockey », a-t-il révélé.

Je veux faire tout ce qu'il faut pour jouer dans la Ligue nationale de hockey un jour.

Cole Caufield

À Montréal dès l’an prochain?

Engagé avec les Badgers pour la saison en cours, Caufield n’a pas participé au camp des recrues du CH cet automne.

Très ouvertement, il se dit prêt à faire le saut chez les professionnels dès l’an prochain.

« Dès que je peux passer dans la LNH, je le ferai. J'ai du travail à accomplir de mon côté. Mais mon but, c'est de jouer l'an prochain. Si l'occasion se présente, j'accepterais volontiers de me joindre à l'équipe à la fin de la saison, si c'est possible et s'ils font appel à mes services », a soutenu Caufield, avec la confiance qu'on lui a connue lors de son bref passage à Montréal l'été dernier.

Il répond aux questions des journalistes pendant une mêlée de presse du repêchage amateur de la LNH à Vancouver.

Cole Caufield

Photo : Getty Images / Rich Lam

Il observe attentivement les activités du Canadien en ce début de saison. « Je regarde les matchs. Ils font très bien actuellement, je suis très heureux. J'ai vu [Nick] Suzuki marquer son deuxième but l'autre soir, c'était bien. J'espère m'y joindre un jour »

Samedi, il a aussi vu son coéquipier avec le programme de développement américain et bon ami, Jack Hugues, inscrire son premier but dans la LNH. Il est permis de lui demander s'il n'aurait pas espéré être à sa place. « Tous les joueurs de hockey pensent à ça. On veut tellement jouer dans cette ligue. C'est différent pour tous les joueurs. Mon tour viendra et je veux avoir un impact immédiat dès que je jouerai dans la LNH », a conclu l'attaquant des Badgers.

Hockey

Sports