•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Oleksandr Govzdyk a quitté l'hôpital

Il tient ses poings l'un contre l'autre dans le ring.

Oleksandr Govzdyk

Photo : Getty Images / Abbie Parr

Jean-François Chabot

Le champion déchu des mi-lourds du WBC, Oleksandr Govzdyk, a obtenu son congé de l'hôpital de l'Université Temple, à Philadelphie dimanche, deux jours après sa défaite aux mains d’Artur Beterbiev.

Environ une heure après le combat, Govzdyk a marché jusqu’à l’ambulance, accompagné de son entraîneur Teddy Atlas, pour être conduit à l’urgence par mesure de précaution.

Même s’il était en avant sur les cartes de pointage de deux des trois juges (87-84, 86-85, 83-87), Govzdyk a visité le plancher trois fois au 10e round. Cela a obligé l’arbitre Gary Rosato à mettre fin au combat.

L’Ukrainien se plaignait de maux de tête. À la lumière du récent incident qui a coûté la vie à l’Américain Patrick Day, le clan Govzdyk (17-1, 14 K.-O.) n’a voulu courir aucun risque.

« Un premier examen a révélé une petite lésion au cerveau et les médecins ont donc choisi de le garder en observation », a indiqué Atlas en entrevue avec ESPN.com.

Du coup, le vol de retour à la maison a été reporté.

Beterbiev (15-0, 15 K.-O.) détient à présent les ceintures de l'IBF et du WBC. Le combat de vendredi était le premier duel d’unification entre deux boxeurs invaincus dans la catégorie des mi-lourds.

Boxe

Sports