•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Alouettes s'imposent sur les Argonauts

DeVier Posey (no 5)

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Radio-Canada

Les Alouettes (9-7) ont complété le balayage contre les Argonauts (3-13). Les protégés de l'entraîneur-chef Khari Jones ont vaincu pour une seconde fois cette saison leurs rivaux torontois, vendredi, par la marque de 27-24 au stade Percival-Molson.

Six jours après avoir enregistré sa pire performance de la campagne, le quart-arrière Vernon Adams fils a retrouvé son aise derrière le centre. Il a renoué avec le succès et a conduit la troupe montréalaise à la victoire.

Adams fils a décoché trois passes de touché pour atteindre la vingtaine en 2019. Il a complété 16 de ses 23 relais pour des gains de 249 verges.

Le porteur de ballon William Stanback a de son côté franchi le plateau des 1000 verges au sol à sa 13e rencontre cette année. Tyrell Sutton était le dernier porte-couleurs des Alouettes à avoir réussi l'exploit en 2015.

Je suis vraiment content pour lui, il connaît une excellente saison et nous rend de fiers services. Le fait d'atteindre la marque des 1000 verges est important, surtout lorsque c'est la première fois dans une carrière. Il le mérite, il met tous les efforts nécessaires et a même dû se relever de quelques blessures.

Khari Jones, entraîneur-chef des Alouettes de Montréal

Stanback a parcouru 49 verges à la suite de 11 courses. Il détient le 2e rang de la Ligue canadienne de football avec une récolte de 1003 verges par la voie terrestre cette saison, derrière son homologue Andrew Harris (1261 verges), des Blue Bombers de Winnipeg (10-6).

William Stanback (no 31) et Tobi Antigha (no 0)

William Stanback (no 31) et Tobi Antigha (no 0)

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Le premier touché de la soirée est survenu tôt au deuxième quart lorsqu'Adams fils a uni ses efforts avec ceux du receveur DeVier Posey sur 10 verges pour creuser l'écart à 10-0. Le botteur de précision Boris Bede avait précédemment réalisé un placement de 36 verges pour décoincer le pointage après quatre minutes de jeu.

Les Argonauts ont immédiatement répondu au majeur des Alouettes par l'entremise du botteur de précision Tyler Crapigna, qui a envoyé le ballon entre les deux poteaux sur une distance de 41 verges. Pas en reste, Bede a remis les pendules à l'heure sur la séquence suivante, grâce à une réussite sur 40 verges, pour redonner une priorité de 10 points aux siens.

Une pause salutaire pour les Argos

Le vent a cependant tourné après la pause. Le pivot McLeod Bethel-Thompson a rapproché les Argonauts à 13-10 à mi-chemin du troisième quart en concrétisant une faufilade d'une verge jusque dans la zone des buts.

Bethel-Thompson a remis cela quelques minutes plus tard avec le receveur S.J. Green, auteur d'un attrapé de cinq verges pour un touché qui a installé les Argonauts aux commandes pour la première fois du match.

Adams fils a surpris tout le monde au début du quatrième quart avec une passe voilée au demi à l'attaque Jeremiah Johnson. Invisible durant le troisième acte, le meneur offensif des Moineaux a ramené l'attaque montréalaise à la vie en compagnie de Johnson avec un jeu de 45 verges qui s'est terminé dans la zone payante.

« Ça a été un gros jeu de Jeremiah Johnson au bon moment, a souligné Jones. Nous en avions besoin. »

« Je pensais qu'ils allaient siffler le jeu beaucoup plus rapidement, a raconté Johnson. Mais plus il y avait des joueurs des Argos, plus mes jambes semblaient puissantes. Je n'ai pas arrêté de foncer vers l'avant. »

Adams fils a mis l'affrontement hors de la portée des visiteurs avec son troisième relais payant, sur 18 verges, à l'endroit du receveur Quan Bray. Les Argonauts n'ont pas abandonné, mais n'ont jamais pu combler le retard avant le coup de sifflet final.

Une tentative de placement ratée de 51 verges par Crapigna au moment où les dernières secondes du cadran s'écoulaient a confirmé le triomphe des Alouettes.

« Nous avons connu quelques ratés au troisième quart, mais nous avons été en mesure de rebondir dans le dernier », a affirmé Jones.

Les Montréalais affronteront leurs deux autres rivaux de division d'ici la fin du calendrier. Ils seront les hôtes des Tiger-Cats de Hamilton (12-3) le samedi 26 octobre en après-midi et se mesureront au Rouge et Noir (3-12) à Ottawa le vendredi 1er novembre en soirée, avant d'accéder aux séries la semaine suivante.

Les Moineaux sont assurés de conclure la saison au 2e échelon dans l'Est. Tout indique qu'ils retrouveront les Eskimos d'Edmonton (8-8) au premier tour éliminatoire, à moins d'un revirement de situation qui s'apparenterait au miracle.

Football

Sports