•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quelques Alouettes, dont John Bowman, brillent par leur absence à l'entraînement

Il pousse un joueur des Eskimos d'Edmonton.

John Bowman (no 7)

Photo : Alouettes de Montreal / Dominick Gravel

La Presse canadienne

Plusieurs joueurs des Alouettes de Montréal (8-7) ont manqué à l'appel mercredi à l'entraînement.

En pleine préparation pour son affrontement contre les Argonauts de Toronto (3-12), l'équipe de l'entraîneur-chef Khari Jones est privée des services des joueurs de ligne offensive Kennedy Estelle et Sean Jamieson, ainsi que de l'ailier défensif John Bowman.

Dans le cas d'Estelle, blessé à une main durant la défaite de samedi face aux Blue Bombers (10-6) à Winnipeg, il est assuré qu'il ratera le prochain match vendredi au stade Percival-Molson.

« Ça ne veut toutefois pas dire qu'il sera absent toute la saison. Nous verrons de quelle façon il répond aux traitements, note Jones. La bonne nouvelle, c'est que les radiographies ne montrent aucune fracture, ce qui fait qu'on devrait le revoir cette saison. »

S'il revient au jeu, il pourrait devoir porter un plâtre afin de protéger sa main, un peu comme celui que Ty Cranston porte présentement.

Les cas de Jamieson et de Bowman sont moins graves. Les deux vétérans profitent de quelques congés cette semaine et leur présence pour le match de vendredi est incertaine.

« John se repose cette semaine. Nous prendrons une décision dans son cas avant la rencontre seulement, indique Jones. Nous jugerons au cours des prochains jours s'il dispute ce match ou non. »

« Même chose pour Jamieson, ajoute l'entraîneur. Nous pouvons toujours choisir de le faire jouer. Il se repose cette semaine, et nous prendrons une décision avant la rencontre dans son cas également. »

C'est certain qu'à ce stade-ci de la saison, les joueurs qui composent la ligne le font depuis longtemps. Mais il faut être prêts, on ne sait jamais ce qui peut arriver. Il faut se concentrer sur notre plan de match, étudier le cahier de jeux afin que tous sachent ce qu'ils ont à faire s'ils sont appelés à jouer.

Kristian Matte, joueur de ligne offensive des Alouettes de Montréal

« De mon côté, je dois m'assurer que tous les gars sur le jeu sont sur la même longueur d'onde, poursuit Matte. Ceux qui se sont joints à nous il y a peu de temps acquièrent de l'expérience si jamais nous avons besoin d'eux en matchs éliminatoires. »

Du côté de l'attaque, les Alouettes pourront compter sur le retour au jeu du porteur de ballon William Stanback. Celui qui a raté le match à Winnipeg s'est entraîné la pédale au plancher mercredi et sera à son poste face aux Argos.

« Il s'est entraîné toute la semaine, et nous prévoyons le faire jouer vendredi », affirme Jones au sujet de son demi offensif qui n'est qu'à 46 verges du plateau des 1000 cette année.

Stanback était en voie de connaître toute une saison avant de se blesser au talon. Cette blessure lui a fait rater deux rencontres. Depuis son retour, en septembre, il semble moins explosif. Mais ce qu'il a démontré à l'entraînement de mercredi laisse croire qu'il est de retour au sommet de sa forme.

Malgré les trois matchs ratés cette saison, Stanback pointe au 3e rang du circuit Ambrosie avec 954 verges en 152 courses. Sa moyenne de 6,3 verges par portée le place à égalité au sommet de la LCF avec Andrew Harris, des Blue Bombers.

Football

Sports