•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Cette victoire va changer bien des choses » - Samuel Piette

Le milieu de terrain contrôle le ballon entre deux joueurs américains.

Samuel Piette en équipe nationale contre les États-Unis

Photo : La Presse canadienne / Cole Burston

Antoine Deshaies

Avant mardi, ça faisait 34 ans que le Canada n’avait pas battu les États-Unis au soccer masculin. Plusieurs générations de joueurs ont tenté la chose, mais sans succès. Cette disette est maintenant chose du passé.

« Je n’étais même pas né quand c’est arrivé. Et, pire encore, je n’étais même pas dans les pensées de mes parents, a spontanément confié Piette en entrevue à Radio-Canada Sports.

C’est une victoire historique qui va changer beaucoup de choses pour le soccer canadien. On va gagner du respect aux yeux des autres équipes de la CONCACAF. On nous regardait de haut, et je suis sûr que c’était le cas des États-Unis.

Samuel Piette

Mercredi après-midi, le milieu de terrain de l'Impact de Montréal savourait encore cette victoire de 2-0 qu’il qualifie d’historique. Une victoire plus que méritée selon lui.

« C’est la première fois qu’on les affrontait avec le groupe actuel et je n’ai pas peur de dire qu’on jouait à talent égal, confie le Québécois. Notre chimie était nettement meilleure que la leur. On jouait en équipe, les uns pour les autres, et on a appliqué le plan de match à la perfection. »

Il est vrai que la performance canadienne était aboutie. Piette estime que c’est le Canada qui a bien joué et non les États-Unis qui ont offert une contre-performance à Toronto.

« On n'a fait aucune erreur et on formait plus une équipe qu’eux, analyse-t-il. On savait qu’on devait rebondir après notre défaite contre Haïti à la Gold Cup l’été dernier. »

Cette victoire permet au Canada de conserver le premier rang de son groupe en Ligue des nations, devant les États-Unis et Cuba. Le gain rapproche aussi le Canada du 6e rang des équipes de la CONCACAF au classement de la FIFA.

Seules les six premières nations, en juin 2020, seront admises au tournoi principal de qualification de la région pour la Coupe du monde de 2022 au Qatar. Le Canada accuse cinq points de retard sur le Salvador, qui a vaincu Montserrat 2-0 samedi et Sainte-Lucie 2-0 mardi, et devance Curaçao par deux points.

Le prochain match du Canada aura lieu le 15 novembre à Orlando. Cette fois, les Américains auront l’appui de la foule.

« C’est bizarre pour moi de dire ça, mais la foule de Toronto a été super et elle nous a vraiment aidés », explique Piette.

C’est toujours plus difficile de gagner à l’étranger, mais on est capables de faire de grandes choses. Gagner des matchs importants sur les terrains adverses, c’est la prochaine étape.

Samuel Piette

Au plan personnel, Piette juge qu’il vient de disputer son meilleur match dans l’uniforme du Canada. Il estime avoir répondu aux attentes des entraîneurs. Il a notamment brisé plusieurs attaques américaines.

Il compte prendre du repos au cours des prochains jours avant de se remettre au travail pour le match du 15 novembre. Il s’entraînera notamment avec l’équipe U-19 de l’Impact.

Soccer

Sports