•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le président de la FIFA déçu du huis clos imposé à Pyongyang

Il s'adresse aux médias pendant une conférence de presse de la FIFA.

Gianni Infantino

Photo : Associated Press / Luis M. Alvarez

Radio-Canada

Le président de la FIFA Gianni Infantino est déçu de l'absence de public pour le match entre la Corée du Nord et la Corée du Sud, mardi, à Pyongyang.

La rencontre qualificative pour la Coupe du monde de 2022, qui s'est terminée par un match nul de 0-0, n'a pas été retransmise en direct à la télévision et s'est disputée à huis clos dans le stade Kim Il Sung.

« J'avais hâte de voir un stade plein pour ce match historique, mais j'ai été déçu de voir qu'il n'y avait aucun spectateur dans les tribunes », a dit Gianni Infantino dans un communiqué de la FIFA.

« Nous avons été surpris de cela et par plusieurs autres points, notamment la retransmission en direct et les problèmes de visas pour les journalistes étrangers », a-t-il ajouté.

« Pour nous, la liberté de la presse et d'expression est essentielle. Mais d'un autre côté, il serait naïf de penser que nous pouvons changer le monde en un instant », a affirmé M. Infantino.

Il n'y avait ni public ni journalistes étrangers pour assister à ce choc entre les deux voisins de la péninsule coréenne.

Les gradins sont vides.

Les équipes des deux Corées

Photo : Korea Football Association (KFA)

Le seul écho du match est venu des sites de la FIFA et de la Confédération asiatique (AFC) qui étaient autorisés à divulguer un minimum d'informations factuelles.

L'équipe sud-coréenne était arrivée lundi accompagnée simplement de son entraîneur, le Portugais Paulo Bento, et de son personnel d'encadrement.

Avant de s'envoler pour Pyongyang, les Sud-Coréens avaient été priés de laisser leurs téléphones portables à leur ambassade en Chine.

Avec les informations de Agence France-Presse

Soccer

Sports