•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Ukraine qualifiée pour l'Euro 2020, l'Angleterre victime de cris racistes

Ils se disputent le ballon.

Cristiano Ronaldo (gauche) et Mykola Matviyenko (droite)

Photo : La Presse canadienne / Efrem Lukatsky

Radio-Canada

L'Ukraine est entrée par la grande porte à l'Euro 2020 lundi en défaisant le Portugal, vainqueur de l'édition 2016 en France, par la marque de 2-1 dans un match qualificatif à Kiev.

Cristiano Ronaldo a fait bouger les mailles du filet pour la 700e fois de sa carrière, toutes compétitions confondues. Le quintuple Ballon d'or a marqué son 95e but international, ce qui l'approche à 14 longueurs du record historique établi par l'Iranien Ali Daei (109 buts).

Les Ukrainiens, toujours sans défaite en sept rencontres qualificatives en vue de l'Euro 2020, sont assurés de terminer au sommet du groupe B grâce à six victoires et un verdict nul.

Roman Yaremchuk et Andriy Yarmolenko ont touché la cible, d'abord à la 6e minute de jeu, puis à la 27e. La réplique de Ronaldo est survenue en seconde mi-temps, à la 72e, avec un tir de pénalité.

La sélection portugaise n'avait pas plié l'échine depuis son match de huitièmes de finale au Mondial de 2018 contre l'équipe uruguayenne.

La formation ukrainienne est la cinquième à se qualifier pour la compétition européenne, qui se déroulera du 12 juin au 12 juillet 2020, après les Belges, les Italiens, les Polonais et les Russes.

Des cris racistes à Sofia

L'Angleterre l'a aisément emporté 6-0 à Sofia, mais ce sont les cris racistes de supporteurs bulgares, en provenance des gradins, qui ont retenu l'attention lors de ce duel à sens unique.

Les trois joueurs anglais noirs, soit Tyrone Mings en défense, ainsi que Marcus Rashford et Raheem Sterling en attaque, ont été la cible de cris de singe durant le match largement dominé par les Three Lions.

Il discute avec ses coéquipiers de l'Angleterre.

Tyrone Mings (au centre) a été la cible d'insultes racistes.

Photo : Reuters / Anton Uzunov

C'était une belle occasion, je faisais mes débuts pour la sélection anglaise, mais cela a été légèrement terni par quelques chants désobligeants qu'on entendait clairement de la pelouse. Je trouve qu'on a donné une belle réponse, [montré] une grande solidarité et, en fin de compte, on a laissé la parole au soccer.

Tyrone Mings, défenseur de l'Angleterre

« Nous savons que [ces cris racistes sont] une situation inacceptable, [mais] je pense que nous avons envoyé deux messages, soit en gagnant le match, mais aussi en attirant l'attention de tous sur cette situation », poursuit le sélectionneur Gareth Southgate.

La Fédération anglaise de soccer a annoncé qu'elle demanderait à l'UEFA de mener « une enquête urgente » sur la question.

« Nous pouvons confirmer que des joueurs anglais ont été la cible de chants racistes abominables pendant le match qualificatif pour l'Euro 2020 contre la Bulgarie. C'est inacceptable à tous les niveaux de compétition », écrit la FA dans un communiqué.

Le match a été brièvement interrompu à deux reprises par l'arbitre durant la première mi-temps. Il a toutefois décidé de ne pas faire rentrer les deux équipes dans leur vestiaire respectif.

Conformément au protocole de l'UEFA, un message a d'abord été diffusé par les haut-parleurs du stade pour demander aux supporteurs responsables de cesser à la demi-heure de jeu.

Puis, tout juste à la fin du temps réglementaire de la période initiale, l'arbitre a eu une longue discussion avec les officiels, ainsi que les équipes anglaise et bulgare, et a finalement décidé de faire jouer six minutes de temps additionnel jusqu'à la pause.

Soccer

Sports