•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hagibis fait rage au Japon, le sport fait la pause

Les spectateurs du Grand Prix de F1 du Japon au circuit de Suzuka se rassemblent pour dormir dans un salon de quilles transformé en refuge.

Les spectateurs du Grand Prix de F1 du Japon au circuit de Suzuka se rassemblent pour dormir dans un salon de quilles transformé en refuge.

Photo : Reuters / Kim Hong-Ji

Radio-Canada

Les organisateurs de la Coupe du monde de rugby ont lancé un appel à la prudence, notamment à destination des amateurs étrangers, alors que le très puissant typhon Hagibis frappe le Japon samedi.

« Restez à l'intérieur, vérifiez régulièrement les dernières nouvelles relatives au typhon et suivez les conseils des autorités locales », a écrit la fédération internationale (World Rugby), dans un communiqué intitulé « Restez en sécurité pendant le typhon Hagibis ».

Alors que des milliers d'amateurs étrangers se trouvent dans la zone frappée par Hagibis, World Rugby recommande également à chacun de « conserver ses documents de transport et ses médicaments de base sur soi, au cas où il faudrait bouger rapidement ».

Ces conseils sont à respecter parce que le centre et l'Est du Japon, dont la vaste banlieue de Tokyo, sont frappés par Hagibis, présenté comme le plus puissant typhon touchant le pays depuis des décennies.

Au plus fort de la tempête, dans la soirée, les services de la météorologie nationale japonaise (JMA) ont prévu des vents pouvant dépasser les 200 km/h, accompagnés de pluies torrentielles.

Le typhon Hagibis a déjà contraint World Rugby à annuler deux matchs prévus samedi, une première depuis l'édition inaugurale de la Coupe du monde en 1987.

Joueront, joueront pas?

Une grande incertitude plane sur le match entre le Japon et l'Écosse prévu dimanche à Yokohama, dans la banlieue de Tokyo, qui sera décisif dans la course à la qualification pour les quarts de finale.

« Nous entreprendrons une inspection détaillée des sites dès que cela sera possible sur le plan pratique après le passage du typhon et des nouvelles seront publiées dès que ce processus aura été mené dans la matinée (de dimanche) », a indiqué World Rugby dans un communiqué publié samedi, rappelant que « la sécurité constitue la priorité ».

En cas d'annulation, synonyme de match nul (0-0), le Japon serait qualifié et l'Écosse éliminée.

« Nous sommes confiants dans le fait que le match pourra être disputé comme prévu », a affirmé un porte-parole de la fédération internationale.

L'Écosse veut évidemment que ce match soit disputé.

« La grosse différence entre l'Écosse et nous, a dit l'entraîneur du Japon, Jamie Joseph, c'est que nous sommes portés par tout un peuple, motivés par l'envie d'accomplir quelque chose de grand, et non éviter l'embarras. »

Le Japon a déjà été éliminé en phase de groupes, notamment lors de la Coupe du monde de 2011.

La F1 en pause forcée

La région de Suzuka a été épargnée par le plus gros de la tempête, avec de la pluie toute la journée et des rafales de vent jusqu'à 90 km/h en soirée.

Mais les amateurs, sur place, ont pu trouver une place pour dormir dans des refuges ouverts dans des lieux publics samedi soir.

Tout le personnel du paddock est resté à l'hôtel samedi, le temps que passe le typhon.

Plusieurs pilotes ont organisé des activités en salle, notamment un match de soccer virtuel entre le Néerlandais Max Verstappen et l'Espagnol Carlos Sainz fils.

« Je vais probablement organiser un tournoi avec d'autres pilotes, a précisé Verstappen. On ne peut rien faire contre la météo. »

Verstappen a été persuasif, car le Mexicain Sergio Pérez et le Britannique Lando Norris se sont finalement joints à eux.

Max Verstappen (en haut) durant le tournoi de soccer virtuel qu'il a organisé à Suzuka pour tromper l'ennui.

Max Verstappen (en haut) durant le tournoi de soccer virtuel qu'il a organisé à Suzuka pour tromper l'ennui.

Photo : Instagram / Max Verstappen

Les ingénieurs ont eu un peu plus de temps pour analyser les données récoltées durant les essais libres de vendredi et préparer la journée chargée de dimanche, avec la séance de qualification en matinée et le Grand Prix en après-midi.

« Nous avons un congé surprise samedi, mais nous allons nous plonger dans les données (télémétriques) et profiter des circonstances», a indiqué Valtteri Bottas, de l'équipe Mercedes-Benz, vendredi.

La présentation de la séance de qualification reste toutefois conditionnelle à la retombée attendue du vent.

Si celle-ci devait être annulée, c'est le classement de la deuxième séance d'essais libres, dominée vendredi par Mercedes-Benz, qui déterminerait la grille de départ. Lance Stroll partirait alors de la 14e place.

La course n'est pas menacée.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Conditions météorologiques

Sports