•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le typhon Hagibis provoque des jeux de coulisse à la Coupe du monde de rugby

Les responsables sont attablés près d'un écran qui montre la tempête.

Rencontre de presse de l'organisation de la Coupe du monde de rugby pour faire le point sur l'arrivée du typhon Hagibis.

Photo : Getty Images / David Rogers

Radio-Canada

Si le match entre l'Écosse et le Japon à la Coupe du monde de rugby, qui est prévu dimanche, est annulé, ce sont les Nippons qui se qualifieront pour les quarts de finale. Si les vents s'intensifient sur l'archipel, les jeux de coulisse aussi.

Deux rencontres ont déjà été annulées en raison du passage du typhon Hagibis, soit celui entre la Nouvelle-Zélande et l'Italie et celui entre l'Angleterre et la France.

La Nouvelle-Zélande, l'Afrique du Sud, l'Angleterre et la France sont déjà qualifiées pour les quarts de finale.

Les derniers billets du groupe A seront octroyés dimanche après le match opposant le Japon à l'Écosse.

Il se pourrait toutefois que le duel soit annulé. Et en cas d'annulation, l'affrontement est déclaré nul et deux points sont donnés à chaque nation. Ainsi, ce sont les hôtes qui en profiteraient.

Et l'incertitude pesant sur ce match décisif déchaîne les passions, écrit l'Agence France-Presse.

L'entraîneur des Japonais, Jamie Joseph, a proféré une accusation. « Je sens qu'ils ont miné les résultats de l'équipe nationale du Japon », a-t-il dit.

A priori, Joseph vise la fédération et l'entraîneur écossais Gregor Townsend.

Ils ont mis explicitement de la pression sur la Fédération internationale de rugby pour que le match Japon-Écosse ait lieu dimanche ou lundi à Yokohama, dans la banlieue de Tokyo, au lendemain du passage prévu de la tempête.

Ryohei Yamanaka est en route vers l'essai.

L'équipe du Japon face à la Russie lors de la Coupe du monde de rugby

Photo : Getty Images / Mike Hewitt

L'équipe d'Écosse ne veut pas entendre parler d'une annulation du match, synonyme de verdict nul et donc d'élimination.

« Nous ne laisserons pas l'Écosse être la victime collatérale d'une décision prise à la hâte, a expliqué vendredi le directeur général de la Fédération écossaise, Mark Dodson. Je pense qu'il y a des options au Japon. »

« Nous devons avoir confiance envers les organisateurs sur le fait que le match sera joué, même si c'est à huis clos ou dans un stade différent », avait lancé jeudi l'entraîneur Townsend.

World Rugby a réagi à la prise de position de l'Écosse.

« Il est décevant [de constater] que la Fédération écossaise fasse de tels commentaires, alors que nous mettons tout en oeuvre pour que les matchs prévus dimanche puissent avoir lieu comme prévu. »

« Il existe une réelle et significative menace sur la sécurité du public en raison de ce qui est considéré comme le typhon le plus important et le plus destructeur à frapper le Japon en 61 ans », a indiqué World Rugby dans un communiqué.

« Tout le monde au sein du groupe veut jouer ce match, a répondu Jamie Joseph. C'est important pour nous que lundi matin, au lever [du soleil], on puisse se dire qu'on a mérité d'être parmi les huit meilleures équipes. »

« Comme les 19 autres équipes, la Fédération écossaise a signé les conditions de participation à la Coupe du monde », a rappelé World Rugby, et juge qu'il « serait inapproprié de faire d'autres commentaires alors que nous sommes pleinement concentrés sur la sécurité de tous ainsi que sur les matchs du week-end. »

Outre leurs adversaires japonais, les Écossais se sont attiré les foudres d'Eddie Jones, le sélectionneur du XV d'Angleterre, qui n'a pourtant rien à voir directement avec l'histoire.

« On en a parlé tout le temps de ce qui pourrait se passer, a dit Jones. C'est la saison des typhons et il faut être prêts pour cela. »

L'équipe d'Angleterre a déménagé à Miyasaki, dans le sud du Japon, après l'annulation du match face à la France.

World Rugby attendra le passage du typhon Hagibis avant de prendre une décision sur la présentation du match entre le Japon et l'Écosse, dimanche matin, juste quelques heures avant le coup d'envoi prévu à 19 h 45, heure locale.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Rugby

Sports