•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ancien patron de la CONCACAF suspendu à vie pour corruption

Il est devant un micro en point de presse.

Enrique Sanz

Photo : AFP/Getty Images / JOSE CABEZAS

Agence France-Presse
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Enrique Sanz, ex-secrétaire général de la Confédération de football d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes (CONCACAF), impliqué dans le Fifagate, a été suspendu à vie par la FIFA pour corruption.

Secrétaire général de la CONCACAF de 2012 à 2015, le Colombien de 45 ans a été suspendu à vie par la commission d'éthique de la FIFA, la justice interne de l'instance, pour sa participation durant cette période « à la négociation du paiement de pots-de-vin concernant des compétitions organisées par la FIFA, la CONCACAF, la Fédération de football des Caraïbes (CFU) et la Confédération sud-américaine (CONMEBOL) », a indiqué la FIFA.

Il a également écopé d'une amende de 100 000 francs suisses (133 000 $ CA).

Avant de se joindre à la CONCACAF, M. Sanz a longtemps travaillé pour Traffic Sports USA, société de marketing sportif à l'origine du Fifagate, l'un des plus vastes scandales de corruption ayant touché la FIFA.

En mars 2019, Traffic Sports International et Traffic Sports USA ont été condamnées par la justice américaine à des amendes de 500 000 $US (663 000 $ CA) chacune.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !