•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mondiaux d'athlétisme : De Grasse et Brown en finale du 200 m

Andre De Grasse

Photo : Getty Images / Maja Hitij

Radio-Canada

Les Canadiens Aaron Brown et Andre De Grasse seront de la finale du 200 m aux Championnats du monde d’athlétisme, à Doha, au Qatar. Tous deux ont obtenu leur billet lundi.

De Grasse a aisément remporté sa vague de demi-finales en 20,08 s. Il a devancé Kyle Greaux (20,24) de Trinité-et-Tobago.

Plus tôt, dans la première de trois vagues, Brown a terminé 3e en 20,20 derrière le Britannique Adam Gemili (20,03) et le champion en titre, le Turc Ramil Guliyev (20,16).

À l’issue des trois vagues, le temps de Brown lui a permis de mettre la main sur l’une des deux places des coureurs repêchés pour la finale, l’autre allant au Chinois Xie Zhenye (20,03).

De Grasse était visiblement heureux de la tournure des événements et du fait qu’il avait pu suivre son plan à la lettre.

« Mon plan était d’y aller à fond dans les 150 premiers mètres et voir où je me trouverais. Si j’étais en bonne position, j’allais juste assurer ma place jusqu’à l’arrivée », a déclaré celui qui a déjà en poche le bronze du 100 m.

Très détendu, De Grasse a reconnu qu’il savourait pleinement ces mondiaux 2019.

C’est très agréable. Je veux que tout le monde sache que je suis de retour. Nombreux sont ceux qui ont douté de moi. L’an dernier, plus personne ne souhaitait m’interviewer après que je me sois blessé. Aujourd’hui, tout le monde veut me parler et ça me fait plaisir.

André De Grasse

Enfin, De Grasse se réjouit de la présence en finale de son compatriote Aaron Brown.

« C’est très bien d’avoir deux Canadiens en finale, a-t-il dit. C’est la première fois que ça se produit. Demain, on va donner tout ce qu’on a en espérant que l’on monte tous les deux sur le podium. »

Pour sa part, Brown avait quelques regrets après une course qui n'était pas de son goût.

Le doublé 100 m et 200 m m'a un peu rattrapé. Je n'ai pas fait la course comme j'aurais dû le faire. J'étais un peu brouillon en sortant du virage. Je sais que mon entraîneur va me le reprocher. Mais je serai là demain pour ma deuxième finale de ces championnats et je ne pourrais pas être plus heureux.

Aaron Brown

Brown a ajouté qu'il avait encore de l'essence dans son réservoir. « À ce point-ci, c'est plus mental que physique. Tout le monde est fatigué. La saison a été anormalement longue avec ces championnats aussi tard dans l'année. Donc, la fatigue ne peut pas être une excuse pour moi. Je dois puiser au fond de moi et trouver le meilleur », a-t-il conclu.

Le troisième Canadien au départ des demi-finales, Brendon Rodney, a fini 5e de sa vague en 20,34, un temps qui ne lui a pas permis d’être repêché.

L'Américain Noah Lyles, grand favori, a été le seul à courir sous les 20 s, en 19,86.

La finale du 200 m sera courue mardi à 15 h 40 (HAE).

Emmanuel en demi-finales du 200 m

Crystal Emmanuel, seule Canadienne des qualifications du 200 m, a validé son billet pour les demi-finales avec un chrono de 23 s, le cinquième de sa vague. Elle a le quatrième temps parmi les six coureuses repêchées.

Les trois premières de chaque vague passaient directement en demi-finales. La Britannique Dina Asher-Smith, no 1 mondiale de cette discipline, a établi le temps de référence en 22,32.

Les Canadiennes Madeline Price et Aiyanna-Brigitte Stiverne se sont quant à elles arrêtées en qualifications du 400 m. Elles ont chacune fini au 5e rang de leur vague. Leurs chronos (52,24 pour Price et 52,03 pour Stiverne) ne leur ont pas permis d'être repêchées.

Lalonde 14e du 3000 m steeple

La Néo-Brunswickoise Geneviève Lalonde a fini 14e d'une finale de 3000 m steeple très relevée.

Lalonde a complété l'épreuve ponctuée de 28 obstacles en 9:32,92, à un peu moins de trois secondes de sa marque personnelle et du record canadien qu'elle a réalisés cet été, à Montréal, auxChampionnats canadiens.

La victoire est allée à la Kényane Béatrice Chepkoech avec un record des Championnats du monde en 8:57,84.

Elle a devancé l'Américaine Emma Coburn (9:02;35) et l'Allemande Gesa Felicitas Krause (9:03;30).

Victoire ougandaise au 800 m

L'Ougandaise Halimah Nakaayi a décroché l'or du 800 m féminin en 1:58,04. Elle a devancé de justesse les Américaines Raevyn Rogers (1:58;18) et Ajee Wilson (1:58;54).

La course se déroulait en l'absence de la double championne olympique et championne du monde en titre, la Sud-Africaine Caster Semenya, privée des mondiaux en raison de son refus de suivre un traitement pour faire baisser son taux de testostérone.

Radio-Canada Sports diffusera les Championnats du monde d'athlétisme de l'IAAF sur le web. Pour ne rien manquer, consultez notre horaire de webdiffusions.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Athlétisme

Sports