•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bobsleigh : Kaillie Humphries porte à un autre niveau son combat contre sa fédération

Elle est attentive dans les gradins.

Kaillie Humphries aux Jeux de 2014 à Sotchi en Russie

Photo : Getty Images / Pascal Le Segretain

Radio-Canada

En conflit avec Bobsleigh Canada Skeleton, Kaillie Humphries demande au Centre de règlement des différends sportifs du Canada (CRDSC) de lui permettre de représenter les États-Unis.

Elle souhaite que sa fédération la libère. Pour l'instant, ses démarches n'ont pas abouti.

Le CRDSC, créé en 2003, est un organisme indépendant financé par Sport Canada. Il a pour mission de fournir à la communauté du sport un service pancanadien de règlement extrajudiciaire des différends sportifs.

C'est Jeff Rath, l'avocat de la double championne olympique (2010 et 2014), qui a confirmé vendredi la démarche.

La bobeuse a jusqu'à lundi pour obtenir sa libération afin de pouvoir participer à la saison 2019-2020 aux couleurs des États-Unis.

Une juge albertaine de Calgary avait rejeté le 17 septembre sa requête pour forcer Bobsleigh Canada Skeleton à la libérer.

Cette décision l'empêche pour le moment de se joindre à l'équipe américaine pour la prochaine saison de la Coupe du monde.

La juge Charlene Anderson a expliqué qu'il revenait à la fédération canadienne de permettre ou non à un de ses athlètes de changer d'équipe, ce que Bobsleigh Canada Skeleton n'est pas enclin à faire dans le cas de Kaillie Humphries.

« Nous souhaitons en arriver à une solution », a dit un représentant de la fédération canadienne, Chris Dornan.

L'athlète de 34 ans a déjà fait savoir qu'elle ne concourra pas pour le Canada en compétition tant que l'administration actuelle de la fédération nationale de bobsleigh et de skeleton restera en poste.

Elle poursuit également Bobsleigh Canada Skeleton pour 45 millions de dollars pour son refus de la libérer et pour l'abus de confiance athlète-entraîneur. Ses représentants allèguent qu’en permettant les abus de l'entraîneur Todd Hays, Bobsleigh Canada Skeleton s'est placée en situation de bris de contrat.

Avec les informations de La Presse canadienne

Bobsleigh et skeleton

Sports