•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mondiaux d’athlétisme : De Grasse et Brown en demi-finales du 100 m

Trois coureurs en plein effort à la ligne d'arrivée

Andre De Grasse (à droite) en qualifications

Photo : Getty Images / Patrick Smith

Radio-Canada

Les Canadiens Aaron Brown et Andre De Grasse se sont qualifiés, vendredi, pour les demi-finales du 100 m aux Championnats du monde d'athlétisme de Doha, au Qatar.

De Grasse, médaillé de bronze dans cette épreuve aux Jeux olympiques de Rio en 2016, s’est classé 2e de sa vague en 10,13 s.

Il a été devancé par l’Américain Justin Gatlin (10,06), champion du monde en titre.

« Je me sentais un peu nerveux avant le départ. Je savais que je devais y aller à fond, parce que je n’avais pas une vague facile. Je suis content. Ça m’a permis de chasser les papillons. Je suis prêt pour la suite », a indiqué De Grasse entrevue dans la zone mixte après sa course.

Plus tôt, Brown avait lui aussi terminé 2e de sa vague, la première, avec un temps de 10,16. Il a fini derrière le Sud-Africain Akani Simbine (10,01), et tout juste devant le Chinois Xie Zhenye (10,19).

« J'ai un programme chargé devant moi. Je ne voulais donc pas tout donner dans cette première étape. Quand j'ai vu que j'étais parmi les deux premiers, je n'ai pas cherché à pousser davantage », a pour sa part indiqué Brown.

De Grasse et Brown qualifiés pour les demi-finales du 100 m

Christian Coleman, dans la sixième et dernière vague, a été le seul à courir sous les 10 secondes, en 9,98. L'Américain est l'un des grands favoris à Doha, mais est l'objet de soupçons après avoir été blanchi par l'Agence américaine antidopage (USADA) pour un détail technique après avoir raté trois contrôles inopinés.

Les trois premiers des six vagues de qualifications et les six autres les plus rapides accèdent aux demi-finales.

Les trois demi-finales et la grande finale seront courues samedi.

Le point de vue de notre analyste
Laurent Godbout : De Grasse m'a paru fidèle à son patron de course depuis le début de la saison. Pas un départ extraordinaire à la sortie des blocs, mais une bonne fin de course pour se qualifier au milieu du groupe de demi-finalistes, mais ça va être une bonne commande pour lui de se qualifier pour la finale.

Pour Brown, le 100 mètres est plus une épreuve de préparation pour le 200 mètres. Pour De Grasse aussi peut-être bien. Il est bien revenu en fin de saison avec son deuxième meilleur temps depuis Rio. Je les attends peut-être plus ces deux-là au 200 mètres qu'au 100 mètres.

Alysha Newman en finale à la perche

Troisième du monde en saut à la perche, la Canadienne Alysha Newman a sans problème réussi à passer la barre à 4,60 mètres, seuil pour accéder à la grande finale. Huit autres rivales de son groupe (A) ont fait de même, et huit autres dans le groupe B.

L’Ontarienne de 25 ans a établi un record canadien (4,82 m) dans sa victoire à l’étape de Diamond League de Paris cet été.

Le point de vue de notre analyste
Nils Oliveto : Newman a des bonnes chances de monter sur le podium et en la voyant sauter 4,60 m en qualification, il y avait des indices très clairs qu'elle peut refaire le 4,82 m, son record canadien, qu'elle a réalisé à la fin du mois d'août.

D'un point de vue de gestion de compétition elle est là où elle devait être et pour la finale elle sera à surveiller.

Une athlète laisse tomber sa perche en franchissant avec succès la barre

Alysha Newman

Photo : Getty Images / Michael Steele

Geneviève Lalonde passe au 3000 m steeple

La Néo-Brunswickoise Geneviève Lalonde est parvenue à se qualifier pour la finale du 3000 m steeple qui aura lieu lundi.

Les trois premières de chaque vague et les six autres coureuses les plus rapides obtenaient leur billet.

Lalonde a conclu 7e de sa vague avec un temps de 9 min 30 s 1/100, mais sa vague a été la plus rapide. Elle a le 15e temps des 15 qualifiées pour la finale.

Trois autres coureuses avec qui elle a partagé la piste ont aussi été repêchées.

La Kényane Béatrice Chepkoech (9:18;01), détentrice du record mondial, a été la plus rapide.

Le point de vue de notre analyste
Laurent Godbout : Lalonde a couru un bon chrono a moins d'une seconde de son record canadien. Même si elle n'avait pas été en finale, ç'aurait été une bonne course pour elle, mais le boni est qu'elle va participer à la finale et tentera d'améliorer son 13e rang des mondiaux de 2017.

Lindsay Butterworth en demi-finales du 800 m

D'autre part, la Britanno-Colombienne Lindsay Butterworth s'est offert un joli cadeau d'anniversaire pour ses 27 ans.

Quatrième à franchir le fil d'arrivée dans une vague à cinq coureuses, Butterworth a tout de même signé un temps (2 min 1 s 64 centièmes) qui lui a valu d'être repêchée en vue des demi-finales du 800 m.

Son temps la place aussi 8e parmi les 18 athlètes qualifiées pour les demi-finales.

Soulignons que cette épreuve souffrait de l'absence de la Sud-Africaine Caster Semenya, championne olympique et mondiale en titre, exclue en vertu des nouvelles règles de l'IAAF concernant les niveaux de testostérone.

Deux Canadiens en finale du 5000 m

Mohammed Ahmed en finale du 5000 m

Le Canadien Mohammed Ahmed a assuré par la grande porte sa place en finale du 5000 m, épreuve dans laquelle il a gagné l'argent aux Jeux du Commonwealth en 2018.

Il a franchi la distance en 13:25,35 pour finir 5e de sa vague, remportée par l’Éthiopien Selemon Barega (13:24,69).

Les cinq premiers de chaque vague passaient en finale.

L'autre Canadien en lice, Justyn Knight, a obtenu le cinquième et dernier billet destiné aux coureurs repêchés avec un chrono de 13:25,95 réalisé dans une vague très rapide remportée par l'Américain Paul Chelimo (13:20,18).

Le point de vue de notre analyste
Laurent Godbout : Ahmed a été exemplaire au niveau tactique pour se qualifier parmi les cinq premiers de sa vague, sans trop forcer pendant toute la course. Justyn Knight était dans la deuxième vague. Ç'a été plus difficile dans son cas, il est le dernier qualifié au temps, mais on a deux Canadiens en finale du 5000 mètres, et ça n'arrive pas très souvent.

Un moment émouvant

La première vague du 5000 m a donné lieu à un moment de grande émotion quand le coureur originaire d'Aruba Jonathan Busby, visiblement épuisé et au bord de l'effondrement dans le dernier tour, a rallié l'arrivée soutenu par un autre concurrent, déclenchant une ovation dans le stade Khalifa.

Braima Suncar Dabo, de la Guinée-Bissau, est venu à sa rescousse dans les 250 derniers mètres après l'avoir rattrapé. Il a constaté qu'il ne pourrait finir sans son aide.

« Je voulais juste l'aider à finir. Je pense que tout le monde aurait fait pareil », a simplement déclaré Dabo, étudiant au Portugal.

Seuls qualifiés de leur pays respectif pour ces mondiaux, Dabo et Busby ont complété l'épreuve en plus de 18 minutes.

Busby a quand même été disqualifié après avoir été évacué en fauteuil roulant.

Radio-Canada Sports diffusera les Championnats du monde d'athlétisme de l'IAAF sur le web. Pour ne rien manquer, consultez notre horaire de webdiffusions.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Athlétisme

Sports