•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vettel l'emporte à Singapour, doublé de Ferrari, Stroll 13e

Il lève les bras au ciel en sortant de sa voiture.

Sebastian Vettel

Photo : Getty Images / Lars Baron

Radio-Canada

Sebastian Vettel a remporté la victoire dans les rues de Singapour au terme d'une course qui a été marquée par trois sorties de la voiture de sécurité.

L'Allemand a surpris son coéquipier Charles Leclerc, grâce à un arrêt aux puits précoce au 20e tour.

Leclerc a assuré le doublé à Ferrari, mais a demandé des explications à son équipe parce qu'il était parti de la pole position. Il menait jusqu'à la fenêtre d'arrêt.

Dans cette course marquée par trois sorties de la voiture de sécurité, Vettel a réussi à garder le commandement chaque fois. Il avait besoin de cette victoire après sa bourde à Monza en Italie.

« J'ai tenté de mettre tous les encouragements du public ces dernières semaines dans mon pilotage ce soir, a-t-il dit. Je suis content que tout se soit bien passé et d'avoir réussi à gagner. »

Vettel a précisé que c'est l'équipe qui lui a demandé de faire l'undercut, d'entrer aux puits plus tôt que prévu, au 20e tour. Faire l'undercut, c'est pour tenter de surprendre un concurrent en rentrant plus tôt pour le dépasser dans les puits.

Leclerc est entré aux puits un tour plus tard et a dû céder le commandement à son retour en piste.

« Pour être très honnête avec vous, je ne comprends pas l'undercut », a lancé Leclerc par radio à son équipe.

Les voitures se suivent de près.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Sebastian Vettel devant Charles Leclerc à Singapour

Photo : Getty Images / Lars Baron

Le pilote monégasque a ensuite assuré le doublé. Le premier, toutes équipes confondues, à Singapour en 12 éditions.

Le directeur de l'équipe italienne a expliqué la décision de faire entrer Sebastian Vettel au 20e tour.

« On a pris la décision pour protéger la position de Sebastian par rapport à Max [Verstappen] qui est entré aux puits en même temps, a expliqué Binotto. C'était indiscutablement le bon moment de faire entrer Sebastian. Nous ne pouvions pas faire entrer Charles en premier, car il menait la course. »

Se faisant, Ferrari est resté devant Verstappen (Red Bull) qui a terminé au 3e rang devant les pilotes de Mercedes-Benz Lewis Hamilton et Valtteri Bottas.

Hamilton a admis que Mercedes-Benz avait étudié la possibilité de faire l'undercut.

« On a raté notre chance à un tour près, a dit Hamilton. Avec le recul, on aurait dû s'arrêter au même tour que Vettel. Mes pneus étaient encore plutôt bons et dès les tours suivants j'ai compris que j'allais ressortir des puits en quatrième place. J'ai essayé de rester en piste le plus longtemps possible et j'ai poussé pour tenter l'overcut. Mais j'ai poussé tellement fort que j'ai ruiné mes pneus en deux tours. »

« Notre processus de décision a été un peu brouillon, a-t-il admis. Mais on se serre les coudes, on n'accuse jamais personne, on perd et on gagne en équipe. »

Se frotter au mur

Lance Stroll (Racing Point) a fini 13e après avoir été au cœur de nombreuses bagarres.

On voit des étincelles sous sa voiture.

Lance Stroll en difficulté à Singapour

Photo : Twitter

Ses efforts ont été compromis quand il a été victime d'une crevaison au 41e tour lorsqu'il était 11e. Cela l'a relégué au dernier rang. Il est ensuite difficilement remonté au classement.

« La course a été pleine de rebondissements, a expliqué Stroll. J'ai fait une erreur lors de la première relance, j'ai frappé le mur et mon pneu a crevé. De plus, j'ai dû m'arrêter pour changer l'aileron avant. On était en mesure de marquer des points aujourd'hui, c'est vraiment dommage. »

Son coéquipier Sergio Pérez a abandonné au 43e tour en raison d'une fuite d'huile, ce qui a obligé l'équipe Racing Point à lui demander de se ranger en bord de piste, afin d'épargner son moteur Mercedes-Benz.

Résultats du Grand Prix de Singapour:

  • 1. Sebastian Vettel (GER/Ferrari) en 1:58:33,667
  • 2. Charles Leclerc (MON/Ferrari) à 2,641
  • 3. Max Verstappen (NED/Red Bull-Honda) à 3,821
  • 4. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes-Benz) à 4,608
  • 5. Valtteri Bottas (FIN/Mercedes-Benz) à 6,119
  • 6. Alexander Albon (THA/Red Bull-Honda) à 11,663
  • 7. Lando Norris (GBR/McLaren-Renault) à 14,769
  • 8. Pierre Gasly (FRA/Toro Rosso-Honda) à 15,547
  • 9. Nico Hülkenberg (GER/Renault) à 16,718
  • 10. Antonio Giovinazzi (ITA/Alfa Romeo Sauber-Ferrari) à 27,855 ..
  • 11. Romain Grosjean (FRA/Haas-Ferrari) à 35,436
  • 12. Carlos Sainz fils (ESP/McLaren-Renault) à 35,974
  • 13. Lance Stroll (CAN/Racing Point-Mercedes-Benz) à 36,419
  • 14. Daniel Ricciardo (AUS/Renault) à 37,660
  • 15. Daniil Kvyat (RUS/Toro Rosso-Honda) à 38,178
  • 16. Robert Kubica (POL/Williams-Mercedes) à 47,024
  • 17. Kevin Magnussen (DEN/Haas-Ferrari) à 1:26,522

10 secondes de pénalité à Antonio Giovinazzi pour ne pas avoir suivi les instructions de la direction de course en matière de sécurité après l'accident d'un concurrent

Meilleur tour en course : Kevin Magnussen (DEN/Haas-Ferrari) 1:42,301 au 58e tour à la moyenne de 178,168 km/h

Abandons :

  • George Russell (GBR/Williams) : accident 35e tour
  • Sergio Pérez (MEX/Racing Point-Mercedes) : problème mécanique 43e tour
  • Kimi Räikkönen (FIN/Alfa Romeo Racing-Ferrari) : accident 50e tour

Course automobile

Sports