•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Alouettes concrétisent une remontée spectaculaire de 21 points contre les Bombers

Le quart des Alouettes Vernon Adams fils tente une passe contre les Blue Bombers de Winnipeg

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Radio-Canada

En avance 37-17 au début du quatrième quart, les Blue Bombers de Winnipeg voguaient vers une victoire facile au stade Percival-Molson, samedi, à Montréal. Mais les Alouettes ont réussi trois touchés au quatrième quart, dont le dernier avec 11 secondes à jouer, pour l'emporter 38-37.

« Mon équipe a bien joué », a dit en français le quart Vernon Adams fils, sur le terrain après la rencontre, à propos du dernier quart victorieux des Alouettes.

Adams a trouvé Chris Matthews dans la zone payante pour le premier de ses trois touchés par la passe du quart avec 12:11 à jouer.

Les Bombers ont ensuite muselé à nouveau l'attaque montréalaise pendant une dizaine de minutes avant qu'Adams réduise l'écart à nouveau avec un majeur de DeVier Posey avec 2:23 au cadran.

Puis la défense des Alouettes a repris le ballon avec 1:02 à jouer, mais loin du but, à sa propre ligne de 16.

Six jeux plus tard, Adams rejoignait Jake Wieneke fin seul pour créer l'égalité 37-37 et Boris Bede donnait l'avance aux Alouettes (7-5) pour la première fois du match avec la transformation.

« C'est un jeu que je cours souvent, a dit Wieneke après le match. Je longe les traits hachurés. Vernon me dit depuis le début de l'année de le courir exactement d'une façon et il m'a trouvé quand c'était le temps. La passe est passée à quelques millimètres du poteau des buts, jusque dans mes mains. C'était un jeu parfait. »

Le quart montréalais a conclu la rencontre avec 488 verges de gains aériens, 4 touchés et 1 interception. Le jeu au sol a toutefois été presque inexistant avec 2 verges gagnées en 5 courses pour le porteur William Stanback et 38 verges en 6 tentatives pour Adams.

« C'est probablement ma victoire la plus excitante en saison, même si j'ai déjà été engagé dans plusieurs d'entre elles, y compris cette année, a noté l'entraîneur-chef, Khari Jones. Les gars se sont battus. Peu importe le négatif qui a pu arriver, les gars n'ont jamais abandonné et Vernon a été exceptionnel. Il a fait une erreur et s'est immédiatement repris. La défense a fait le boulot quand ç'a compté. Ils n'ont accordé que trois points en deuxième demie. »

Le début du match ne laissait pas présager pareil scénario pour les vainqueurs. La défense des Alouettes semblait à court de réponses face à l'attaque des Bombers (10-4), qui a réussi pratiquement tous ses jeux des deux premiers quarts.

Winnipeg menait d'ailleurs 21-3 après leurs trois premières possessions.

La défense de Bob Slowik a particulièrement mal paru sur une course de 38 verges de Chris Streveler pour un touché. Puis, sur une passe de 74 verges de Dervin Adams à Andrew Harris, Tommie Campbell a joué très mollement sur ce jeu, retenant le puissant demi d'un bras, ce qui lui a permis d'ajouter plusieurs verges à un jeu déjà très long.

Le seul bon jeu de la défense des Alouettes dans les 30 premières minutes de jeu a été réussi en toute fin de première demie. Avec la marque 34-10, Ciante Evans a intercepté une passe de Streveler et a ramené le ballon sur 24 verges, jusqu'à la ligne de 33 des Blue Bombers. Trois jeux plus tard, Adams a rejoint l'ex-Bomber Matthews sur 21 verges pour rapprocher les Alouettes à 17 points à la pause.

Ce minime apport de la défense en première moitié s'est avéré crucial pour la victoire, acquise devant la plus importante foule de la saison au stade Percival-Molson : 19 070 spectateurs, dont la championne des Internationaux des États-Unis, Bianca Andreescu, aussi présente lors de la victoire de l'Impact mercredi contre le Toronto FC.

Elle porte un chandail des Alouettes.

Bianca Andreescu est présentée à la foule du stade Percival-Molson avant le match des Alouettes contre les Blue Bombers.

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Avec les informations de La Presse canadienne

Football

Sports