•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hamilton le plus rapide des essais libres à Singapour, Stroll 15e

On voit sa voiture rouler du haut des airs.

Lewis Hamilton (Mercedes-Benz) dans les rues de Singapour

Photo : Getty Images / Mark Thompson

Radio-Canada

Lewis Hamilton (Mercedes-Benz) a enregistré le meilleur temps des essais libres du Grand Prix de Singapour, vendredi, sur le circuit urbain de Marina Bay.

Les équipes et les pilotes ont laissé le Vieux Continent pour la fin de la saison.

L'arrêt à Singapour est le 15e grand prix de 2019, et dans les rues de la ville-État insulaire, on se prépare à un duel entre Mercedes-Benz et Red Bull.

Max Verstappen avait enregistré le chrono de référence de la première séance en diurne, avec des pneus tendres.

Lewis Hamilton (Mercedes-Benz) l'a repoussé au 2e rang dans la deuxième séance (FP2), en nocturne, avec le temps le plus rapide du jour en 1 min 38 s 773/1000.

Le Britannique a devancé le Néerlandais de 164 millièmes de seconde dans la seule vraie séance de travail significative, car en nocturne, comme en qualification et en course.

« Ça commence bien. Nous sommes compétitifs, la voiture a bien réagi dans les deux séances », a dit Verstappen. Cette course se joue à 95 % pendant la séance de qualification, et je suis optimiste qu'on s'en sorte bien (samedi). »

Mercedes-Benz et Red Bull, dont les voitures bénéficient de plus d'appuis aérodynamiques, sont logiquement plus à l'aise dans les virages lents de Singapour que Ferrari, dont le principal atout est la puissance du moteur.

Mais ne sous-estimez pas Sebastian Vettel, qui a brillé à Singapour en qualifications et en course depuis ses débuts. Il a fini au 3e rang, mais plus loin au chrono, à 8 dixièmes de Hamilton.

« Mercedes-Benz a été plus rapide que nous, sur un tour et en configuration de course, a constaté Vettel. On doit travailler ce soir pour aller chercher du temps, et espérer nous battre pour la pole position. »

L'Allemand doit absolument connaître un bon week-end pour faire oublier sa bourde de Monza. Son accrochage avec Lance Stroll après avoir perdu le contrôle de sa Ferrari au septième tour du Grand Prix d'Italie.

Le côté gauche est encastré.

La Mercedes-Benz de Valtteri Bottas dans le muret de protection lors de la première séance d'essais libres du Grand Prix de Singapour

Photo : Twitter

Auteur du 4e chrono, Valtteri Bottas a pu participer à la deuxième séance grâce au travail acharné de ses mécaniciens qui ont réussi à réparer sa voiture dans les temps.

Le Finlandais avait endommagé l'avant et le côté gauche de sa monoplace en FP1.

« Bravo aux gars, mais je n'avais pas totalement confiance dans l'auto », a indiqué Bottas.

L'équipe Mercedes-Benz a été sanctionnée d'une amende de 5000 euros, soit 7342 dollars canadiens. La température de l'essence utilisée dans la voiture de Hamilton durant la première séance était en deçà du minimum exigé. Erreur de calcul, a expliqué l'équipe allemande.

Après un problème de boîte de vitesses dans la première séance, Charles Leclerc (Ferrari) a fini la journée au 6e rang, à 1,24 seconde du temps de référence. Il a remporté les deux dernières courses en Belgique et en Italie.

« On a perdu du temps dans la première séance, et c'est handicapant sur un circuit urbain, a expliqué Leclerc. Mais je ne veux pas m'en servir comme excuse. Dans la deuxième séance, je n'avais pas toute la confiance voulue en la voiture et en la piste pour rouler à fond, et je dois faire mieux demain. »

Des changements du côté de Racing Point

L'équipe canado-britannique Racing Point a encore une fois apporté de nouvelles pièces à la RP19, dont un aileron avant.

Ce serait selon le réseau britannique Sky Sports les dernières évolutions de la saison sur la voiture.

Lance Stroll a terminé au 15e rang des deux séances. Il a légèrement amélioré son sort dans la deuxième séance, de deux dixièmes, terminant à 2,355 secondes de Lewis Hamilton.

À noter que le Canadien a terminé avec le même chrono que l'Italien Antonio Giovinazzi (Alfa Romeo-Sauber-Ferrari), au millième de seconde près.

Sa voiture touche le mur lors de la deuxième séance d'essais libres.

Lance Stroll

Photo : Twitter / Racing Point

Stroll a n'a pas pu éviter le mur à la 48e minute de la deuxième séance, mais sans conséquence apparente pour la tenue de route de sa voiture.

Le Québécois a cédé deux dixièmes de seconde à son coéquipier Sergio Pérez, 13e au classement, pourtant pas au mieux physiquement en raison de la chaleur et de l'humidité.

« Il faut être très concentré sur 100 % du tour, et c'est très dur ici, a déclaré Stroll. La voiture n'est pas encore parfaite en configuration de qualification. Il faut aller jusqu'à la limite des possibilités de la voiture, mais je me suis approché un peu trop proche des murs. »

« Les pilotes étaient plus à l'aise dans la voiture en configuration course, alors nous devrons encore travailler samedi en fonction de la qualif », a dit le directeur général de l'équipe, Otmar Szafnauer.

La prochaine séance de travail à Singapour (FP3) aura lieu samedi à 6h, HAE, et la séance de qualification suivra à 9h.

Des feux de forêt autour de Singapour

La qualité de l'air est particulièrement mauvaise cette année.

Pour la première fois en plus de trois ans, la qualité de l'air a atteint ces derniers jours un niveau « néfaste pour la santé », même si l'agence nationale pour l'environnement a ramené l'indice de qualité à « modérée », vendredi, après que la visibilité s'est améliorée dans la ville.

Les vents pourraient tourner et diriger à nouveau l'épais nuage de fumée venant de Sumatra sur la cité-État.

Depuis plusieurs semaines, des feux dévastent les forêts tropicales défrichées de Sumatra et aussi celles de Bornéo.

Ces feux en Indonésie, parfois allumés illégalement pour nettoyer des terrains déboisés, ont déclenché des tensions diplomatiques avec la Malaisie et Singapour, qui subissent les effets des vastes nuages de fumée toxique.

Beaucoup d'écoles ont dû fermer en Malaisie et en Indonésie, et plusieurs aéroports ont fermé sur l'île de Bornéo par manque de visibilité.

Au besoin, les spectateurs du Grand Prix de Singapour pourront acheter des masques de protection et une assistance médicale est prévue, a annoncé l'office du tourisme.

Les incendies dans l'archipel indonésien ont pris de l'ampleur cette année en raison d'une saison sèche particulièrement longue et intense.

Depuis le début de l'année, plus de 325 000 hectares ont brûlé, ce sont les pires incendies depuis ceux, particulièrement dévastateurs, de 2015.

Résultats de la deuxième séance d'essais libres du GP de Singapour :

  1. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes-Benz) 1:38,773 (29 tours)
  2. Max Verstappen (NED/Red Bull-Honda) 1:38,957 (29)
  3. Sebastian Vettel (GER/Ferrari) 1:39,591 (31)
  4. Valtteri Bottas (FIN/Mercedes-Benz) 1:39,894 (30)
  5. Alexander Albon (THA/Red Bull-Honda) 1:39,943 (30)
  6. Charles Leclerc (MON/Ferrari) 1:40,018 (31)
  7. Carlos Sainz fils (ESP/McLaren-Renault) 1:40,145 (33)
  8. Nico Hülkenberg (GER/Renault) 1:40,324 (30)
  9. Lando Norris (GBR/McLaren-Renault) 1:40,361 (35)
  10. Pierre Gasly (FRA/Toro Rosso-Honda) 1:40,637 (32)
  11. Daniil Kvyat (RUS/Toro Rosso-Honda) 1:40,713 (32)
  12. Daniel Ricciardo (AUS/Renault) 1:40,811 (30)
  13. Sergio Pérez (MEX/Racing Point-Mercedes-Benz) 1:40,875 (29)
  14. Antonio Giovinazzi (ITA/Alfa Romeo-Sauber-Ferrari) 1:41,128 (35)
  15. Lance Stroll (CAN/Racing Point-Mercedes-Benz) 1:41,128 (31)
  16. Kimi Räikkönen (FIN/Alfa Romeo-Sauber-Ferrari) 1:41.232 (28)
  17. Romain Grosjean (FRA/Haas-Ferrari) 1:41.392 (26)
  18. George Russell (GBR/Williams-Mercedes-Benz) 1:41.445 (35)
  19. Kevin Magnussen (DEN/Haas-Ferrari) 1:41.564 (30)
  20. Robert Kubica (POL/Williams-Mercedes-Benz) 1:42.177 (35)
Avec les informations de Agence France-Presse

Course automobile

Sports