•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les puissants Blue Bombers s'amènent dans le nid des Alouettes

Il célèbre un touché pour les Blue Bombers de Winnipeg contre les Argonauts de Toronto.

Andrew Harris revient d'une suspension de deux matchs pour dopage.

Photo : La Presse canadienne / Mark Blinch

Jean St-Onge

Les Alouettes (6-5) poursuivent la section « Y’en n’aura pas d’facile » de leur calendrier en accueillant la meilleure équipe de l’Ouest, les Blue Bombers de Winnipeg (9-3), samedi.

Non seulement les Blue Bombers partagent la meilleure fiche du circuit avec les Tiger-Cats de Hamilton, mais ils reviennent d’une semaine de congé.

Au cours des deux dernières saisons, ils ont gagné tous leurs matchs après une semaine de repos (6-0).

Si les joueurs de Winnipeg sont tous reposés, ce sera particulièrement le cas du porteur de ballon Andrew Harris, de retour au jeu après une suspension de deux matchs pour dopage. Il aura les jambes particulièrement fraîches, puisqu'il n’a pas joué depuis le 23 août à Edmonton.

Harris est toujours au premier rang des porteurs de ballon de la LCF avec 908 verges de gains au sol. Ce sont 93 verges de plus que C.J. Gable des Eskimos, qui a pourtant joué un match supplémentaire.

Du côté des secondeurs des Alouettes, on se prépare à un gros match de la part du porteur de ballon canadien.

Henoc Muamba considère Harris comme un des joueurs les plus dangereux du circuit en raison de sa polyvalence, de sa compréhension du jeu, mais aussi de ses qualités physiques exceptionnelles, comme sa rapidité et sa force.

Son centre de gravité est très bas. Ça lui donne un très bon équilibre et quand tu le cognes, il peut absorber le contact et peut continuer à courir.

Henoc Muamba

L’entraîneur-chef Khari Jones a dirigé Harris à Vancouver et parle surtout de sa polyvalence et de son intelligence.

« Harris peut s’aligner autant comme receveur de passe que comme porteur de ballon, et il occupe les deux positions avec autant d’efficacité, ce qui est plutôt rare », estime Jones.

Depuis le début de saison, il a capté 46 passes pour 337 verges de gains.

Un monstre à deux têtes

Les Blue Bombers présentent la meilleure attaque au sol du circuit et ce n’est pas uniquement grâce à la présence de Harris.

À leurs cinq derniers matchs, ils ont couru plus souvent qu’ils ont passé le ballon, ce qui constitue une aberration au football moderne, surtout dans la Ligue canadienne avec son jeu à trois essais.

Il se prépare à lancer le ballon.

Chris Streveler a remplacé le quart Matt Nichols, blessé.

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Le quart Chris Streveler, venu en relève à Matt Nichols, blessé le 15 août dernier, est pratiquement un deuxième porteur de ballon dans le champ arrière des Bombers.

Streveler n’a que trois départs au poste de quart, mais il est déjà au 7e rang des porteurs de ballons de la ligue avec 406 verges de gains au sol.

En trois matchs comme partant, il a couru 36 fois. Il a récolté 95 verges contre Edmonton, avant d’en amasser 65 et 70 lors de ses deux matchs contre les Roughriders.

Il a de plus marqué quatre touchés.

L’an dernier, à son premier départ chez les professionnels, Streveler avait déculotté les Alouettes.

Non seulement avait-il couru pour 95 verges avec un touché, mais il avait aussi connu ce qui est encore aujourd’hui son meilleur match par la voie aérienne, grâce à 22 passes complétées en 28 tentatives (78,5 %) pour 246 verges et 3 touchés, tous des sommets personnels.

Streveler est un phénomène rare dans le football d’aujourd’hui.

« Il veut courir. On va essayer de le forcer à passer la balle et il va devoir nous battre en passant. C’est le plan, en tout cas », a dit le secondeur Henoc Muamba.

La défense sous la loupe

La défense montréalaise en aura plein les bras après un match en Saskatchewan où les Alouettes se sont fait battre par la course, tant par le porteur de ballon William Powell que par le quart Cody Fajardo, qui a réussi des courses importantes, notamment pour un touché et un converti de deux points.

Si la défense tient le coup, il faudra aussi que l’attaque et les unités spéciales fassent leur part, car les Blue Bombers gagnent plusieurs de leurs matchs grâce à leur défense et à leurs unités spéciales.

Les hommes de Mike O’Shea ont déjà marqué trois touchés en défense et quatre sur des retours de botté, sans oublier qu’ils ont bloqué trois bottés de leurs adversaires.

Bref, la marge d’erreur est mince face à la meilleure équipe de la ligue.

Football

Sports