•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Paris Saint-Germain surclasse le Real Madrid en Ligue des champions

Il célèbre son but en soulevant son maillot.

Angel Di Maria (à l'avant), du Paris Saint-Germain, a joué au Real Madrid de 2010 à 2014.

Photo : Getty Images / AFP/Christophe Archambault

Agence France-Presse

Des débuts de rêve, qui plus est contre le plus grand des ogres européens. Le PSG, sans ses vedettes Neymar et Kylian Mbappé, a parfaitement lancé sa campagne en Ligue des champions en s’imposant 3-0 sur le Real Madrid, mercredi, avec notamment un doublé d’Angel Di Maria.

En l’absence de Neymar, suspendu pour deux matchs, de Mbappé et d’Edinson Cavani, blessés, Di Maria a une nouvelle fois rappelé à tous qu’il y avait, au-delà du trident le plus cher de l’histoire, bel et bien « quatre fantastiques » au PSG.

Avec le doublé de son ange argentin (14e et 33e) et le but de Thomas Meunier (90e+1), le PSG s’est déjà offert, outre un triomphe de prestige contre le détenteur record de victoires en C1 avec 13 couronnes, une voie royale pour une qualification au tour éliminatoire.

Six mois après la « remontada » de Manchester United au printemps dernier, synonyme de troisième élimination d’affilée en huitièmes de finale, le signal envoyé par les hommes de Thomas Tuchel à travers ce succès convaincant est clair : l’humiliation, longue à digérer, est de l’histoire ancienne.

A contrario, le retour de Zinédine Zidane dans sa compétition fétiche a pris des allures de cauchemar, dans la lignée de la très pénible fin de saison dernière.

Malgré la première titularisation d’Eden Hazard, sa recrue phare de l’été, sous le maillot merengue, le Real Madrid, privé certes de plusieurs cadres (Luka Modric, Marcelo, Sergio Ramos) s’est montrée globalement impuissant. À des années-lumière de la leçon infligée à Paris sur sa pelouse en 2018 (victoire 2-1 lors du huitième de finale retour).

L’Atlético Madrid revient de loin

Une tête du Mexicain Hector Herrera a permis à l'Atlético Madrid, un temps mené 2-0, de neutraliser la Juventus 2-2.

Six mois après la renversante victoire des Turinois contre les Madrilènes en huitièmes de finale de l’épreuve (0-2, puis 3-0), le champion d’Italie a cru prendre à nouveau l’ascendant sur le vice-champion d’Espagne. Ses armes? Une défense de fer et un grand réalisme offensif sur deux contre-attaques conclues par Juan Cuadrado d’un missile en lucarne (48e) et par l’épatant Blaise Matuidi d’une tête à bout portant (65e).

Devant son public, l’Atlético a continué à y croire avec le but de Stefan Savic de la tête après un coup franc à la 70e. Il est l’une des forces persistantes de cette équipe malgré le profond renouvellement de l’effectif à l’intersaison. Et d’un coup de tête sur un énième coup de pied de coin, Herrera, sorti du banc, a arraché le nul pour l’équipe de Diego Simeone (90e).

Un résultat logique pour un match accroché et fermé, qui laisse aux deux équipes des chances de briguer la 1re place du groupe avant de défier respectivement le Lokomotiv de Moscou et le Bayer Leverkusen dans deux semaines.

Tottenham accroché en Grèce

Mauvais départ pour le finaliste malheureux de la dernière Ligue des champions : Tottenham a été tenu en échec par l’Olympiakos 2-2 à Athènes.

Les Spurs avaient pourtant amorcé le match idéalement : deux buts en moins de cinq minutes par Harry Kane (26e), d'un tir de pénalité, puis par Lucas Moura (30e).

C’était sans compter sur la pugnacité des Grecs, invaincus à leurs 18 derniers matchs toutes compétitions confondues. Daniel Podence est, le premier, venu réduire la marque (44e), avant que Mathieu Valbuena égalise le pointage avec un tir de pénalité (54e).

Ce match nul n’est certes pas une bonne affaire pour Tottenham. Mais l’an dernier, les Spurs n’avaient récolté qu’un point lors de leurs trois premiers matchs en phase de groupe avant de se frayer un chemin jusqu’à la première finale de C1 de leur histoire. Ils s’étaient ensuite inclinés devant Liverpool (2-0).

Les Spurs disputeront leurs deux prochains matchs de Ligue des champions à domicile, le 1er octobre contre le Bayern, puis le 22 octobre contre l’Étoile rouge de Belgrade.

Autres résultats

  • Bayern de Munich 3 - Étoile rouge de Belgrade 0
  • Shakhtar Donetsk 0 - Manchester City 3
  • Dinamo Zagreb 4 - Atalanta 0
  • Bayer Leverkusen 1 - Lokomotiv Moscou 2
  • Club Bruges 0 - Galatasaray 0

Soccer

Sports