•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comme la LNH, les joueurs ne veulent pas rouvrir la convention collective

Donald Fehr

Donald Fehr

Photo : Getty Images / Bruce Bennett

Radio-Canada

L’Association des joueurs de la Ligue nationale de hockey (AJLNH) a annoncé lundi qu’elle ne rouvrirait pas la convention collective qui la lie au circuit jusqu’à la fin de la saison 2021-2022.

Les joueurs avaient jusqu’au 15 septembre pour décider s’ils se retiraient ou non, à l'issue de la campagne 2019-2020, des deux dernières années de l’entente de 10 ans signée en 2013, après un lock-out qui a réduit la saison 2012-2013 à 48 matchs.

« Bien que les joueurs aient quelques problèmes avec la convention actuelle, nous sommes d’accord avec la ligue sur ce point : il est préférable de travailler ensemble plutôt que d’arrêter l’entente actuelle à la fin de la saison », a dit le directeur de l’AJLNH, Donald Fehr.

Nous avons eu des pourparlers avec la ligue au sujet d’une prolongation de la convention, et il est attendu que ces négociations se poursuivent.

Donald Fehr, directeur de l'Association des joueurs de la LNH

La LNH avait annoncé à la fin août qu’elle n’exercerait pas l’option pour rouvrir plus tôt la convention collective.

« En se basant sur l'état actuel du hockey et ses aspects financiers, la LNH estime qu'il est essentiel de continuer à bâtir la dynamique créée avec nos joueurs et, par conséquent, elle n'exercera pas son option de rouvrir la convention collective, a dit le commissaire Gary Bettman, par communiqué.

« Nous avons hâte de poursuivre le travail avec l'Association des joueurs pour le bénéfice de toutes les parties, mais surtout pour nos partisans. »

Le contrat initial de 10 ans, signé après le dernier lock-out, comprenait la clause de retrait au bout de huit ans pour les propriétaires et les joueurs.

Il ne pourra donc y avoir de conflit de travail dans le circuit Bettman avant la fin de la saison 2021-2022.

Les joueurs de la LNH sont entrés en grève en 1992 et, depuis, les propriétaires ont mis les joueurs en lock-out à trois occasions: en 1994-1995 et en 2012-2013 pour une partie de la saison, et pour toute la campagne 2004-2005.

« Dans toute convention collective, les parties peuvent toujours déterminer les dossiers avec lesquels elles ne sont pas satisfaites et qu'elles souhaiteraient voir modifier, a poursuivi Bettman.

« Cependant, notre analyse montre clairement que les avantages de continuer à fonctionner conformément aux conditions actuelles  ̶ tout en travaillant avec les joueurs pour répondre à nos préoccupations respectives  ̶ l'emportent de loin sur les conséquences perturbatrices d'y mettre fin après la saison à venir. »

Avec les informations de Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Hockey

Sports