•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
chronique

Nick Suzuki connaît un bon départ au camp du CH

Il patine à l'entraînement.

Nick Suzuki en action durant le camp du Canadien

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Martin Leclerc

BILLET - Tous les yeux sont rivés sur les jeunes au camp d’entraînement du Canadien. Et dimanche, à l’occasion du traditionnel affrontement entre les Rouges et les Blancs, Nick Suzuki n’a pas raté sa chance de faire une première bonne impression. Le centre de 20 ans a quitté les blocs de départ de manière convaincante.

Acquis l’automne dernier dans l'échange ayant expédié Max Pacioretty à Las Vegas, Suzuki menait dimanche un trio composé de Charles Hudon et de Jordan Weal.

Après quelques présences, Suzuki a commencé à faire étalage de sa vision du jeu et de ses qualités de passeur. Et il n’a jamais cessé de gagner en confiance.

Outre les deux premiers trios du CH menés par Phillip Danault et Max Domi, l’unité la plus menaçante a été celle de Suzuki, qui a créé de nombreuses chances de marquer et qui s’est installée en zone adverse de façon prolongée en plusieurs occasions. À défaut d’être un patineur explosif, Suzuki est toujours bien positionné.

Le jeune vétéran Charles Hudon, qui se bat bec et ongles pour conserver un poste à Montréal, a grandement profité de la chimie instantanée de ce trio. Il a connu un excellent match et a failli secouer les cordages à plusieurs occasions.

De son côté, le centre Ryan Poehling, qui a très souvent été confronté à Suzuki, a connu un match plus effacé. Le choix de premier tour en 2017 était flanqué de Phil Varone et de Matthew Peca. Il y a toutefois fort à parier que Poehling sera davantage en mesure de s’exprimer durant le calendrier préparatoire. Dans un match intraéquipe, les joueurs ne veulent pas risquer de blesser un coéquipier. L’Américain confiait après le match qu’il avait tenté d’équilibrer son implication physique en tenant compte de ce contexte.

Ce match Rouges-Blancs a aussi permis de voir Nick Cousins en action. Ce dernier portait auparavant les couleurs des Coyotes de l’Arizona et a été embauché durant l’été à titre de joueur autonome. En voilà un autre dont le style de jeu (il est une peste sur la patinoire) sera certainement plus efficace dans un contexte plus compétitif.

Dimanche, la mobilité de Cousins semblait toutefois très moyenne pour un joueur tentant de se faire une place au sein d’une équipe misant avant tout sur la vitesse. Il fait partie d’un groupe de huit attaquants qui, selon Claude Julien, se battent pour cinq postes disponibles.

***

Chez les défenseurs, Xavier Ouellet a disputé un match très solide. Alors que tout le monde semble tenir pour acquis que le capitaine du Rocket ne fait pas partie des plans, Ouellet, 26 ans, a connu un match sans faille au cours duquel il a très bien fait circuler la rondelle.

Ouellet avait aussi connu un camp très solide la saison dernière, ce qui lui avait permis de passer le premier quart de la saison à Montréal.

Toujours en défense, la recrue Josh Brook a connu un match très correct. Il trouve les lignes de passes et il fait bien circuler la rondelle. Parfois, il éprouve toutefois de la difficulté à remporter ses batailles à un contre un pour la possession du disque.

L’arrière tchèque David Sklenicka se comporte aussi très bien depuis le début du camp. Après une première saison de familiarisation à Laval la saison dernière, Sklenicka, 23 ans, joue de façon nettement plus assurée. Il est mobile, combatif et ne se met pas dans le pétrin. Et, en plus, il est gaucher. C’est sur ce flanc que le Tricolore est le plus à découvert.

Pour sa part, l’arrière finlandais Otto Leskinen (un autre gaucher) a semblé dérangé par l’échec avant soutenu auquel il a fait face. Il s’est débarrassé du disque à plusieurs occasions dans son territoire. Défenseur de petite taille porté vers l’attaque, Leskinen, 22 ans, a été mis sous contrat comme joueur autonome en mai dernier. Il devra en faire davantage pour éviter d’être rétrogradé rapidement à Laval.

Le calendrier préparatoire du Canadien débutera lundi soir contre les Devils du New Jersey au Centre Bell.

Les Devils disputeront simultanément deux matchs lundi soir. Malheureusement, P.K. Subban et Jack Hughes (le premier choix du dernier repêchage) affronteront les Bruins de Boston à Newark et ne seront pas du voyage à Montréal.

Hockey

Sports