•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La défense des Carabins muselle le Rouge et Or

L’Université de Montréal conserve sa fiche parfaite

Il est accroché par un de ses coéquipiers en célébrant.

Ryth-Jean Giraud

Photo : James Hajjar

Radio-Canada

Les Carabins de l’Université de Montréal ont envoyé un message clair à leur principal adversaire, samedi à domicile. Ils ont infligé au Rouge et Or de l’Université Laval une première défaite cette saison, 23-18.

Laval avait remporté sept des neuf dernières confrontations entre les deux équipes, dont cinq d'affilée.

Les Carabins (4-0) sont ainsi parfaits après quatre semaines d'activité. Le Rouge et Or (2-1) glisse au 2e rang.

Laval, champion en titre de la Coupe Vanier et qui était au premier rang du classement national, risque de perdre sa place la semaine prochaine. Les Carabins étaient troisièmes au pays avant la rencontre.

Le quart des Carabins Dimitri Morand a réussi 8 de ses 20 tentatives de passes, il a marqué un touché lui-même en plus de lancer une passe payante et il n'a pas été intercepté.

« Offensivement, on en a fait juste assez pour aller chercher la victoire, a dit Morand. Une chance qu’on a une unité défensive comme la nôtre et une chance que nos unités spéciales sont solides. Notre jeu au sol a été excellent.

« Au niveau de la passe, il va falloir s’améliorer, mais ça fait du bien d’entreprendre la semaine de congé avec un résultat comme ça.

« On n’a pas le temps d’être nerveux dans ce genre de match. On reste concentré sur ce qu’on doit faire. La nervosité est plus dans la semaine de préparation. Une fois que le match commence, le stress disparaît, je crois que ç'a paru aujourd’hui. »

Pour l'entraîneur-chef Danny Maciocia, la victoire est aussi, un peu, le résultat d'un pari pris en fonction de la météo, en particulier du fort vent qui soufflait sur le mont Royal.

« On a choisi de leur donner le ballon en fonction du facteur vent… à un moment donné on parlait de 30 km/h. Quand on avait une avance de 4 ou 5 points, j’ai décidé de leur donner le ballon, mais avec le vent de nouveau. Je voulais écouler du temps à l’attaque. Ça n’a pas été le cas, alors j’ai préféré leur laisser des touchés de sûreté en espérant aller chercher des points au quatrième quart. Ça a bien tourné. »

Le vis-à-vis de Maciocia, Glen Constantin, a été magnanime dans la défaite. « Je n'ai aucun problème avec ça [comme résultat]. C’est une belle expérience pour nous, venir ici avec une jeune défensive, un quart-arrière qui vit un premier baptême ici », a-t-il noté.

J’aurais mieux aimé gagner, mais je suis content du résultat. Je crois qu’on peut bâtir là-dessus. Défensivement, on a joué un sérieux bon match. Nous sommes l’équipe qui va progresser le plus d’ici au prochain rendez-vous.

Glen Constantin

Le Rouge et Or s’est inscrit en premier au tableau indicateur, d’abord avec un placement puis un touché de sûreté accordé par les Carabins. C’était 5-0 pour les visiteurs.

L’unité défensive des Carabins a inscrit les premiers points au tableau des Montréalais. Un touché signé Jean-Sébastien Bélisle sur un retour de 60 verges après avoir réussi la première interception du match, puis une autre interception a permis aux Carabins de se positionner pour en marquer un deuxième.

À 2e essai et les buts, Ryth-Jean Giraud a capté la passe d’une verge de Dimitri Morand pour le touché et c’était 14-5 pour Montréal au début du deuxième quart.

Laval n’allait pas baisser pavillon si facilement. En fin de première demie, William Lavoie a bloqué un botté de dégagement. Il a récupéré le ballon à la ligne de 32 des Carabins. Deux séquences plus tard, Samuel Chénard rejoignait Antoine Dansereau-Leclerc, laissé seul dans un coin de la zone des buts pour le touché. L’écart était de 4 points à la mi-temps.

Le Rouge et Or a repris là où il a laissé en début de deuxième demie et a enfilé deux touchés de sûreté pour ramener tout le monde à égalité, puis un troisième a permis aux Québécois de prendre l’avance à la fin du troisième quart.

Mais Morand a réussi à se faufiler dans la zone des buts au début de la dernière période pour redonner, pour de bon, l'avance aux Carabins. Louis-Philippe Simoneau a réussi un simple en fin de match, son troisième de la rencontre, et la défense montréalaise a tenu bon pour confirmer la victoire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Football

Sports