•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le rouleau compresseur du Rouge et Or s'amène à Montréal

Deux joueurs du Rouge et Or parviennent à stopper un porte-couleurs des Carabins.

Rouge et Or contre Carabins, toujours un duel attendu.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Radio-Canada

La saison de football universitaire atteint un premier sommet cette saison avec l’affrontement entre le Rouge et Or et les Carabins, samedi après-midi à Montréal.

Les deux équipes québécoises sont invaincues cette année et se retrouvent aux 1er et 3e rangs du classement national.

Le Rouge et Or a depuis gagné 7 de ses 9 confrontations contre les Bleus, dont les 5 dernières.

Pour les Carabins, ce premier match est donc important pour donner le ton à la saison, surtout qu’il se tient à domicile.

Selon l’entraîneur-chef des Carabins Danny Maciocia., il est important de gagner le match afin d'avoir des repères pour ce qui s’en vient.

« Ça donne le ton, pas uniquement pour les prochaines semaines, mais aussi pour voir quel genre d’équipe on va devoir affronter une deuxième fois et potentiellement une troisième fois », a-t-il expliqué jeudi.

Depuis plusieurs saisons, les meilleures universités québécoises se distinguent par leur défense et lors des trois dernières saisons, l’équipe gagnante de la bataille du Québec est parvenue à marquer 25 points une seule fois. C’était en finale 2017, quand le Rouge et Or l’a emporté 25-22.

Pleins feux sur la défense

Depuis le début de la saison, les deux équipes n’ont accordé qu’un total de 16 points chacune, en trois matchs pour les Carabins, en deux affrontements pour le Rouge et Or.

Joueur défensif par excellence au Québec l'an dernier, le demi défensif des Carabins Marc-Antoine Dequoy a bien résumé les confrontations Laval-Montréal.

C’est toujours une game défensive et d’unités spéciales. Après quatre ans, je m’attends encore que ce soit une game défensive et d’unités spéciales.

Marc-Antoine Dequoy, demi défensif des Carabins

Son entraîneur Danny Maciocia estime qu’il a présentement sous la main la meilleure unité défensive depuis son arrivée sur le mont Royal.

« Je suis confiant que notre défensive, notre front en particulier, va se présenter et va tout faire pour dominer la ligne de mêlée. »

« Mais on est aussi conscient qu’ils ont une excellente ligne à l’attaque, peut-être leur meilleure depuis plusieurs années avec d’excellents porteurs de ballon. J’ai l’impression que ça va être une bonne bataille », a-t-il lancé.

La défense montréalaise fera face à un test particulièrement difficile face à l’attaque au sol de Rouge et Or, qui a amassé 342 verges contre Concordia la semaine dernière, après une récolte de 247 verges contre Sherbrooke.

Football

Sports