•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Paranatation : Aurélie Rivard vice-championne du monde au 400 m libre

Aurélie Rivard

Photo : Getty Images / Hagen Hopkins

Radio-Canada

La Canadienne Aurélie Rivard a décroché mercredi sa deuxième médaille aux Championnats du monde de paranatation à Londres, soit l’argent au 400 m libre S10.

Épuisée au terme de la course, la Québécoise a manqué d’énergie une fois sortie de la piscine et s’est effondrée, sans toutefois perdre connaissance. L’équipe médicale s’est rapidement occupée d’elle afin de lui apporter les soins appropriés.

Natation Canada assure que Rivard se sent mieux et qu’elle est en mesure de se déplacer par elle-même. Impossible pour le moment de savoir si le reste de ses Championnats du monde sont compromis. Elle doit défendre jeudi son titre au 100 m libre S10.

La paranageuse de 23 ans a touché le mur en 4 min 30 s 42/100, à une distance appréciable de la Polonaise Oliwia Jablonska (4:29,65). La Britannique Zara Mullooly (4:34,91) a récolté le bronze.

Aurélie a vraiment tout donné ce soir et elle a offert une très belle performance. Elle a fait preuve de combativité, de ténacité et elle a représenté le Canada avec beaucoup de fierté. Elle peut être fière de son résultat, qui est tout près de son record du monde [4:29,27, NDLR].

Wayne Lomas, entraîneur et directeur adjoint de la haute performance chez Natation Canada

Lundi, Rivard a également mis la main sur une médaille d'or au 50 m libre S10.

Dans la finale masculine du 400 m libre S10, Alexander Elliot, de Kitchener, a fini 3e en 4:08,34. L'Ukrainien Maksym Krypak (4:01,17) a été le plus rapide.

« C’était mon objectif tout au long de l’année de gagner une médaille à cette épreuve, indique Elliot. J’ai travaillé très dur pour gérer mon énergie afin de finir fort dans les 200 derniers mètres. »

Alex Elliot décroche la médaille de bronze

Aly Van Wyck-Smart, de Toronto, a pris la 2e place de la finale du 100 m dos S2. L’athlète de 16 ans a réussi un chrono de 2:39,27 pour établir une nouvelle marque canadienne et des Amériques.

Xiu Yip Pin, de Singapour, a été la plus rapide en 2:18,61. L’Italienne Angela Procida (2:42,71) a fini 3e.

Tess Routliffe a elle aussi signé un record canadien en finale du 100 m brasse SB7, où elle a fini 2e en 1:32,39, derrière l’Australienne Tiffany Thomas Kane (1:30,84).

« C’est un grand honneur, j’aime toujours représenter mon pays sur la scène internationale et porter ses couleurs, confie Routliffe. D’être l'une des plus rapides au Canada, c’est un sentiment incroyable. »

Ç’a été une excellente course. C’est une 2e place, mais j’ai donné tout ce que j’avais et je suis très contente du résultat. J’ai toujours beaucoup de plaisir à la brasse et je m’entends bien avec les compétitrices. Après avoir été première aux qualifications, j’étais très excitée de participer à cette finale.

La paranageuse Tess Routliffe

Aly Van Wyck-Smart vice-championne du monde au 100 m dos

Pour ne rien manquer, consultez notre horaire de diffusions.

Natation

Sports