•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aurélie Rivard championne du monde du 50 mètres libre

La Canadienne Aurélie Rivard a remporté la médaille d'or au 50 mètres style libre, en catégorie S10, dès le premier jour des Championnats du monde de paranatation.

Photo : Getty Images / Catherine Ivill

Radio-Canada

Lundi, à Londres, la Canadienne Aurélie Rivard a remporté la médaille d'or du 50 mètres style libre, en catégorie S10, dès le premier jour des Championnats du monde de paranatation.

La championne paralympique et détentrice du record du monde a terminé l'épreuve en 27 s 86/100, à près d'une demi-seconde de sa marque mondiale établie lors des Jeux de Rio en 2016.

Elle a devancé la Britannique Zara Mullooly et la Néerlandaise Chantalle Zuderveld de respectivement 0,36 et 0,39 seconde.

Championne du monde à cette épreuve en 2015, Rivard n’avait pu défendre son titre il y a deux ans. Cette édition des mondiaux, prévue préalablement en septembre 2017 à Mexico, avait été repoussée en raison d’un tremblement de terre qui avait secoué le pays. Les Canadiens ne s’y étaient pas rendus lorsque la compétition a finalement été présentée trois mois plus tard.

« Je suis contente d’avoir gagné. Je m’étais mis de la pression pour reprendre mon titre mondial », a affirmé la nageuse de 23 ans.

« Au niveau du temps, j’aurais aimé nager plus vite, mais en général, je suis satisfaite de ma course, a expliqué la Québécoise qui avait inscrit un temps de 27,50 s lors des préliminaires en matinée. Je me sentais un peu plus stressée ce soir. Je voulais nager plus vite que ce matin et je crois que ça m’a nui et que j’étais plus tendue dans l’eau. »

Deux autres Canadiens participaient à des finales lors de cette première journée.

Toujours au 50 m S10, mais en finale masculine, Alexander Elliot a fini 8e en 25,08 s. Le résident de Québec a terminé à 1,45 seconde du vainqueur, l’Italien Stefano Raimondi (23,63 s).

Et puis, l'Ontarienne Tess Routliffe a terminé au 4e rang au 50 mètres papillon en S7.

Auteure d’un chrono de 36,7 s, la Montréalaise d’adoption a terminé à 0,63 seconde du podium, qui a été l'affaire des Américaines Mallory Weggemann (34,76 s) et Julia Gaffney (35,67 s) ainsi que de l’Italienne Giulia Terzi (36,07 s).

Parasports

Sports