•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bianca Andreescu, de révélation à sensation

La Canadienne de 19 ans est invitée sur les grands plateaux américains

Bianca Andreescu est devenue la première adolescente championne d'un tournoi majeur depuis 2004.

Photo : Getty Images / Mike Stobe

Radio-Canada

Bianca Andreescu était déjà établie au Canada. Depuis samedi soir, elle est une vedette aux États-Unis.

La nouvelle championne des Internationaux des États-Unis et cinquième joueuse mondiale a fait des apparitions en personne aux émissions The View, Live with Kelly and Ryan et Good Morning America lundi matin. En soirée, elle devait être sur le plateau de Jimmy Fallon pour le Tonight Show.

« J’étais en pâmoison devant tout ça, j’essayais de me rappeler que tout le travail qu’on a accompli a finalement rapporté », a dit Andreescu à Robin Roberts, à Good Morning America.

La Torontoise a également souligné l’importance de la visualisation dans son processus. « J’en fais depuis que j’ai 12 ou 13 ans, c’est ma mère qui m’a montré comment faire. Ça m’aide beaucoup, je crois qu’on se construit notre réalité dans notre esprit. »

De la même façon, à 15 ans, Andreescu s’était écrit un faux chèque de gagnante à New York, avant de recevoir le vrai samedi.  

« J’entame chaque tournoi avec l’intention de le gagner, a dit Andreescu en entrevue avec le site de la WTA, dimanche. Mais de vraiment le gagner, c’est un sentiment complètement différent.

« Après ma victoire contre Taylor Townsend, c’est là que j’ai vraiment commencé à y croire. J’ai dû me battre contre la foule… Ça n’avait rien à voir avec la foule en finale, mais j’ai eu cette première expérience avant d’affronter Serena. »

Bianca Andreescu championne à New York

Quatre petites défaites en 2019

Avec ses 7 victoires à New York, Bianca Andreescu présente un éloquent dossier de 45 victoires et 4 défaites en 2019. Parmi ces quatre défaites, deux ont été provoquées par abandon pour cause de blessure.

En d’autres mots, seules deux joueuses ont battu Andreescu quand elle était en santé, en 47 occasions.

L'Américaine Sofia Kenin est la dernière à l'avoir battue. C'était à Acapulco, en février.

Andreescu a commencé le mois de mars avec sa victoire à Indian Wells. Elle a abandonné en huitième de finale à Miami, puis au deuxième tour de Roland-Garros, contre Kenin.

S’ensuit la victoire à Toronto après l’abandon de Serena Williams, puis la victoire régulière contre Williams à New York.

Son bond de 10 places de lundi est le plus important du classement de la WTA dans tout le top 50.

Andreescu a également grimpé en 4e place à la course à la finale de la WTA. Le tournoi disputé à Shenzhen mettra aux prises les huit meilleures joueuses à la fin du mois d’octobre.

En rafale :

  • Bianca Andreescu est la première gagnante d’un tournoi du grand chelem en simple née dans les années 2000 – hommes et femmes confondus.
  • La première championne des années 90? Petra Kvitova, quand elle a battu Eugenie Bouchard en finale de Wimbledon, en 2011.
  • Aucun joueur masculin né dans les années 90 n’a encore gagné de grand chelem.
  • Seules neuf championnes d’un grand chelem étaient plus jeunes qu’Andreescu, qui a soulevé le précieux trophée à 19 ans et 83 jours. Deux d’entre elles l’ont fait dans les années 2000 : Maria Sharapova à Wimbledon en 2004 et Svetlana Kuznetsova à New York, la même année.  
  • Bianca Andreescu a une fiche parfaite de 8-0 contre les joueuses du top 10 mondial.
  • Bianca Andreescu est la première joueuse à remporter un tournoi du grand chelem à sa quatrième participation depuis Monica Seles en 1990.
  • Aux Internationaux des États-Unis, la finale féminine a établi un record de cotes d’écoute pour ESPN. Le match a maintenu une part de marché de 3,0 et un pic à 3,9 dans les derniers instants de l’affrontement.

Tennis

Sports