•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« J’aime le groupe que nous avons » - Marc Bergevin

Radio-Canada

Le directeur général du Canadien de Montréal, Marc Bergevin, est à l’aise de commencer la saison avec le noyau de joueurs actuel, auquel il aimerait voir un ou deux jeunes se greffer.

« J’aime le groupe de joueurs que nous avons, a-t-il confié lundi au tournoi de golf de l'équipe, à Laval. Le camp d’entraînement sera important. Il y aura de la compétition à l’interne. Il y a beaucoup de jeunes qui poussent et j’aimerais voir certains d’entre eux avec l’équipe à l’ouverture de la saison en Caroline. Les trois prochaines semaines seront très intéressantes pour notre organisation. »

Interrogé pour savoir s’il ressentait davantage de pression à participer aux séries éliminatoires cette année, après les avoir ratées au cours des deux dernières saisons, Bergevin a laissé entendre que ce n’était pas le cas.

Non. Je gère ma pression au quotidien. Mon but est de bâtir à court et à long terme. Faire une transaction tout de suite, mais qui nous fera mal dans les années suivantes, je ne suis pas prêt à le faire. Il y a toujours des risques à faire une transaction ou à signer un joueur autonome. C’est mon travail comme gestionnaire et je vais continuer dans la même direction.

Marc Bergevin

Le changement, pas à tout prix

En mêlée de presse, des journalistes ont demandé à Marc Bergevin s’il y avait encore une possibilité d’acquérir de nouveaux éléments par la voie d’un échange ou du marché des joueurs autonomes.

Sans surprise, le DG n’a pas fermé la porte, tout en insistant sur le facteur de risques inhérents.

« On dispose d’un espace d’environ 6 millions de dollars sous le plafond salarial. On reste aux aguets pour la possibilité d’améliorer notre équipe tout en libérant notre équipe d’un peu de sa masse salariale, un peu comme on l’a fait l’an dernier avec Winnipeg et Joel Armia », a-t-il répondu.

Tournoi de golf du Canadien - Point de presse de Marc Bergevin

Bergevin a par ailleurs révélé qu'il avait déposé en juillet une offre à Jake Gardiner, l'un des défenseurs les plus convoités du marché des joueurs autonomes. Le joueur lui a alors dit qu'il préférait attendre. Il a finalement accepté la semaine dernière un contrat de quatre ans des Hurricanes de la Caroline.

Garder Domi

L’attaquant Max Domi fait partie de ceux qui écouleront la dernière année de leur contrat au cours de la prochaine saison.

Bergevin ne semble pas trop s’en faire quant au déroulement des négociations avec celui qui a connu une saison de 72 points, dont 28 buts, l’an dernier, la meilleure de sa jeune carrière.

Il lui reste une année de contrat, après quoi il deviendra joueur autonome avec restriction et un droit à l’arbitrage. Je n’irai pas sur la place publique au sujet des négociations, mais je dirai simplement qu’il y a eu des pourparlers au début de l’été.

Marc Bergevin

« Je ne suis pas certain qu’il y a un an, on pensait que son acquisition était un bon coup, mais je pense maintenant que les partisans sont contents qu’il soit avec le Canadien, a-t-il ajouté. C’est sûr que j’aimerais le garder ici à long terme. »

« Tout est positif pour nous »

Tournoi de golf du Canadien - point de presse de Claude Julien

Pour l’entraîneur-chef Claude Julien, l’heure est au positivisme. À l’instar de son directeur général, il pense que, si l’équipe a fait de grands pas en avant la saison dernière, elle peut encore s'améliorer, notamment en ce qui a trait à l’attaque à cinq.

« Il y a des aspects de notre jeu qu’on veut améliorer, a-t-il lancé. On veut que notre jeu de puissance soit meilleur que l’an passé. On a déjà vu une amélioration dans les derniers mois de la saison quand les joueurs se sont sentis un peu plus à l’aise avec leurs choix de jeux. »

Il n’y a pas de raison de croire, même si on est jeunes, qu’on ne peut pas s’améliorer. Une saison amène beaucoup d’expérience. Il y a deux ans, nous étions au bas du classement pour le désavantage numérique. On a réussi à remonter au-dessus de la 15e place. On veut faire la même chose avec le jeu de puissance.

Claude Julien

Claude Julien estime que le Canadien a ce qu’il faut pour participer aux séries. Pour lui, c’est une affaire de confiance et d’expérience.

« On n’a pas manqué les séries de beaucoup, a-t-il rappelé à propos de la saison dernière, quand le CH a raté le bal printanier par 3 points. J’aime la direction qu’a prise l’équipe. Nous aurons encore plus de confiance cette année. Plusieurs joueurs ont connu leur meilleure saison l’an passé. On va espérer que ça continue. »

Julien ne craint pas la pression. En fait, il a affirmé que les entraîneurs et les joueurs ressentaient le même plaisir à reprendre le collier.

Je ne ressens pas de pression négative. Je vois un groupe d’entraîneurs excités de commencer la saison et les joueurs aussi. On a vu le potentiel et l’occasion qu’on a de s’améliorer. Tout est positif pour nous. On a hâte de commencer. L’été a été bon, mais trop long. On veut raccourcir nos étés.

Claude Julien

Claude Julien se réjouit aussi de l’arrivée du défenseur Ben Chiarot, un joueur de fort gabarit qu’il qualifie de solide défensivement et qui possède de bonnes mains.

Et en ce qui concerne la possibilité de voir Nick Suzuki ou Ryan Poehling se tailler une place avec le Tricolore, l'entraîneur-chef a été très clair.

« Il va falloir qu’ils fassent la même chose que Kotkaniemi a fait l’an passé, a-t-il dit. Il avait connu un excellent camp. Il nous a forcé la main et on a dû le garder parce qu’il méritait d’être là. Si ces joueurs-là méritent d’être là, on va toujours faire de la place pour eux.

« C’est certain, qu’à la fin du camp d’entraînement, nous aurons des discussions entre entraîneurs et avec la direction. Mais une chose est certaine, je n’ai jamais vu un joueur régresser parce qu’il avait été envoyé dans la Ligue américaine. »

Répondant à un journaliste qui s’inquiétait de la possibilité de voir trois jeunes (Kotkaniemi, Poehling et Suzuki) faire partie des 14 attaquants d’une équipe qui aspire à une participation aux séries, Julien s’est empressé de rappeler qu’il a déjà mené les Bruins de Boston à la finale de la Coupe Stanley avec 17 jeunes à bord.

L’appui total du grand patron

Autrement, la traditionnelle rentrée de golf du Canadien n’a pas donné lieu à des déclarations fracassantes de la part de l’état-major.

Du côté du propriétaire Geoff Molson, l’appui reste inconditionnel envers ses hommes de hockey. Comme à chaque début de saison, l’espoir de jours meilleurs est au rendez-vous.

« Je pense que les joueurs ont très envie de revenir en force et de bâtir sur la progression que nous avons eue l’an passé, a-t-il lancé. On s’attend à de bonnes choses. »

Molson en veut pour preuve les résultats enregistrés la saison dernière après qu'une vague de changements eut balayé le vestiaire avec les départs d’Alex Galchenuyk et de Max Pacioretty et l’arrivée à Montréal de Max Domi et de Tomas Tatar.

« Il y avait beaucoup de changements l’an dernier, a rappelé Moslon. Personne ne savait comment les choses allaient se dérouler. On a été très satisfaits. J’espère qu’on va bâtir sur ça et qu’on sera très satisfaits cette année aussi. »

Geoff Molson se dit totalement en confiance avec les choix de Marc Bergevin. Et il reste ouvert à l’idée d’ajouter un élément pour améliorer le Canadien.

C’est sûr que tout le monde s’est amélioré un peu. Nous avons de bons jeunes joueurs qui s’en viennent. Marc (Bergevin) le sait et on s’en parle presque tous les jours. S’il y a des occasions pour améliorer l’équipe, on les prendrait n’importe quand.

Geoff Molson

« Le plus important, c’est de se retrouver dans une position où on s’améliore, a-t-il ajouté. On a une bonne équipe pour commencer la saison et les téléphones n’arrêtent jamais de sonner chez Marc. »

Geoff Molson ne veut d’ailleurs pas penser que Bergevin et le reste de l’état-major jouent leur poste si le CH ne participe pas aux séries.

Tournoi de golf du Canadien - Point de presse de Geoff Molson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Hockey

Sports