•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le rêve éveillé de Bianca Andreescu, reine de Flushing Meadows

Bianca Andreescu affiche un reluisant dossier de 45 victoires contre 4 défaites cette saison.

Photo : Getty Images / Mike Stobe

Radio-Canada

Bianca Andreescu est sur un nuage à la suite de son couronnement à Flushing Meadows. L'actuelle reine de la WTA vit déjà au rythme effréné d'une championne de grand chelem.

La page d'histoire écrite par la joueuse ontarienne de 19 ans, tant au Canada en raison de ce premier sacre en tournoi majeur en simple qu'aux États-Unis, puisqu'elle est la première femme à triompher à sa première tentative, fait qu'elle est d'ores et déjà grandement sollicitée.

Aux anges depuis samedi soir, la principale intéressée n'a pas encore « eu l'occasion de tout assimiler, mais j'espère pouvoir le faire aujourd'hui ». Elle estime que tout ce qui a suivi sa victoire dépasse jusqu'ici l'entendement.

« Je me suis fait tellement de scénarios dans ma tête de la manière dont cette journée se déroulerait, et jamais je n'aurais pensé que ce serait comme ça, mais je ne m'en plains pas, assure Andreescu. Ça a été assez bon jusqu'ici. »

Son statut de championne des Internationaux des États-Unis oblige, Andreescu s'est présentée au Top of the Rock pour une séance photo avec son plus récent trophée.

Mais avant de se rendre à l'observatoire situé au sommet du Rockefeller Center, à New York, celle qui se hissera du 15e au 5e rang mondial lundi au dévoilement du classement de la WTA « s'est assurée de célébrer avec les membres de [s]on équipe ».

« Nous avons eu un bon dîner, puis avons célébré. Je suis impatiente de rentrer chez moi pour en faire de même en compagnie de mes amies », poursuit-elle, en omettant volontairement, le sourire aux lèvres, de spécifier l'heure à laquelle elle a fermé l'œil la nuit dernière.

Les récents couronnements d'Andreescu, coup sur coup à la Coupe Rogers de Toronto et à Flushing Meadows en l'espace d'un mois, lui font revoir ses objectifs personnels à la hausse.

Bianca Andreescu championne à New York

« Au début de l'année, je voulais intégrer le top 100, se rappelle celle qui a disputé son premier tournoi de la saison en tant que 152e joueuse mondiale. Je suppose que je dois commencer à me fixer de plus hauts objectifs. Disons, parmi le top 3 à la fin de la campagne? »

Avant de poursuivre sa quête d'occuper le trône au classement de la WTA et de tenter de gonfler sa séquence victorieuse qui s'élève présentement à 13, la gagnante du prestigieux tournoi d'Indian Wells, en mars, s'accordera un repos fort mérité.

« Je pense bien que je vais prendre quelques jours de congé, indique Andreescu. Je ne sais pas quand je recommencerai à m'entraîner, je n'ai pas encore réfléchi aussi loin [dans le futur]. Je veux prendre le temps d'assimiler tout cela. »

D'après les informations recueillies par CBC.

Tennis

Sports