•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aussitôt libéré par les Raiders, Antonio Brown signe avec les Patriots

Antonio Brown

Antonio Brown

Photo : The Associated Press / Jeff Chiu

Radio-Canada

La saga impliquant Antonio Brown n'a pas fini de faire couler de l'encre. Moins de cinq mois après avoir fait son acquisition des Steelers, les Raiders ont coupé les ponts samedi avec le controversé receveur de passes. Quelques heures plus tard, Brown a signé un contrat d'un an avec les Patriots.

L'ailier éloigné de 31 ans n'aura donc jamais disputé le moindre match avec les Raiders, pas même en présaison. Son passage à Oakland a été marqué par la discorde, tout comme ses derniers mois à Pittsburgh.

Cette décision de le libérer est survenue quelques heures après que Brown eut publié une photo accompagnée d'un message sur Instagram où il demandait aux Raiders de mettre fin à son contrat.

Il s'était entendu avec l'organisation californienne en mars sur les termes d'un pacte de 50,1 millions de dollars pour une durée de trois ans.

Sa nouvelle entente avec les Patriots de la Nouvelle-Angleterre est d'une seule saison et 15 millions de dollars, dont 9 millions à la signature.

« Tu énerveras beaucoup de gens quand tu commenceras à faire ce qui est le mieux pour toi », peut-on lire sur la photo qui se retrouve sur Instagram.

Et ça va! J'ai travaillé toute ma vie pour prouver que le système est aveugle à l'égard des talents comme moi. Maintenant que tout le monde le voit, ils veulent que je me conforme au même système qui m'a fait défaut lors de toutes ces années. Je ne suis pas en colère contre personne. Je demande simplement d'être libre afin de prouver à tous qu'ils ont tort. Libérez-moi Raiders.

Antonio Brown

Une douzaine d'heures plus tôt, Brown avait mis en ligne une vidéo sur son compte YouTube où l'on peut l'entendre discuter au téléphone de sa situation avec l'entraîneur-chef Jon Gruden.

Gruden demande notamment au receveur s'il désire toujours être un membre des Raiders. Brown répond par l'affirmative, avant de poser une question similaire à Gruden, qui lui dit : « s'il te plaît arrête toutes ces niaiseries et joue au football ».

Une semaine mouvementée

Ce énième revirement de situation s'ajoute à une altercation qui est survenue mercredi entre Brown et le directeur général Mike Mayock. Ce dernier lui a d'abord imposé des amendes totalisant 54 000 dollars après qu'il eut raté des entraînements.

Une décision que le principal intéressé n'a pas du tout digéré. La controversée vedette a publié la lettre envoyée par Mayock sur Instagram, ce qui aurait mené à la prise de bec entre les deux hommes.

Des rumeurs ont circulé jeudi à l'effet que les Raiders suspendraient l'ailier éloigné pour le premier match de la saison lundi soir à Oakland contre les Broncos de Denver.

Gruden a toutefois affirmé vendredi en conférence de presse que le différend était réglé et que Brown serait en action pour le lancement de la campagne. Mais les plans ont changé depuis.

Julio Jones bien en selle à Atlanta

Le receveur de passes Julio Jones a quant à lui apposé son nom au bas d'une entente de 66 millions de dollars, dont la totalité du montant est garantie, pour les 3 prochaines saisons avec les Falcons d'Atlanta.

Il est ainsi devenu le joueur le mieux rémunéré à sa position en ce qui concerne les gains annuels. Par ailleurs, Jones a reçu 64 millions de dollars, soit 97 % du salaire total, dès la signature du contrat.

L'étoile des Falcons a franchi au moins 1400 verges à chacune des 5 dernières campagnes. Il compte 51 touchés à l'aube de sa 9e saison dans le circuit Goodell.

Depuis ses débuts dans la NFL, en 2011, Jones a capté 698 ballons pour des gains de 10 731 verges.

Un seul joueur le devance dans ces deux catégories durant cette période. Il s'agit d'Antonio Brown, auteur de 821 attrapés pour 11 040 verges.

Football

Sports