•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ryan Hunter et les arts martiaux sur la ligne des Chiefs

Ryan Hunter

Ryan Hunter

Photo : Facebook/Site officiel de la NFL

Jean-François Chabot

Le Franco-Ontarien Ryan Hunter, nouveau garde à gauche de la ligne à l’attaque des Chiefs de Kansas City, a intégré le jiu-jitsu à sa préparation de joueur de football, une pratique qui l'a aidé à faire sa place dans la NFL.

Le recours aux techniques des arts martiaux n’a rien de nouveau dans le monde du football. Depuis plusieurs années, nombreux sont ceux qui s’en servent, en particulier à la ligne de mêlée.

Les joueurs y apprennent notamment comment contourner leur vis-à-vis et lui échapper, sans être pris en défaut de le retenir.

« Ça fait un petit bout de temps que j’y pensais. Je suis les activités de l’UFC depuis longtemps. C’est un sport très difficile qui aide mon conditionnement physique », indique Ryan Hunter, nouvel ami et partenaire de jeu du Québécois Laurent Duvernay-Tardif.

Il y a un gars qui habite ici, à Kansas City, un professionnel des arts martiaux mixtes qui a aussi joué au football universitaire. Il est aussi grand et gros que moi. Il me donne donc ce dont j’ai besoin comme athlète professionnel pour préparer ma saison.

Ryan Hunter

Quelle ne fut pas tout de même pas sa surprise à ses débuts dans le gymnase de constater que des individus beaucoup plus légers que lui le maîtrisaient sans peine.

Hunter, un colosse de 1,93 m (6 pi 5 po) et 135 kg (315 lb), se souvient qu'il ne faisait pas le poids face à des adversaires de 85 kg (190 lb).

Une question d’équilibre et de ruse

Au football, la règle non écrite de l’« elbow rule » veut que vous soyez sous l’emprise de votre opposant tant et aussi longtemps que vous resterez entre ses coudes.

Les disciplines comme le jiu-jitsu vous apprennent donc à vous servir de votre corps pour créer l’angle d’attaque qui vous permettra de contourner votre opposant.

Les jeux de pieds et les combats de main à main que l’on pratique à la lutte développent un sens du positionnement et de l’équilibre très utiles pour les joueurs de football.

Enfin, on y apprend à utiliser la force de l’adversaire contre lui-même en sachant qu’il n'existe que deux options possibles : soit que ce dernier pousse sur vous ou qu’il vous tire vers lui.

Pour Ryan Hunter, l’entraînement relié aux techniques de combat l’a fait gagner en endurance et dans sa capacité de récupération.

Au football, chaque jeu dure entre quatre et six secondes, suivi de 30 à 45 secondes de repos, tandis que dans les arts martiaux mixtes, tu y vas à fond entre trois et cinq minutes pour chacun des rounds. Si tu peux tenir le coup aussi longtemps en combattant contre un gros gars, c’est sûr que ça va t’aider pour le football.

Ryan Hunter

Le jeune homme de 24 ans pourrait donc surprendre avec les multiples recettes qu’il pourrait utiliser pour mettre un joueur de la ligne défensive adverse hors d’état de nuire.

(Avec les informations de Meeker Guerrier)

Football

Sports