•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marcel Hirscher à un piquet de la retraite

Marcel Hirscher.

Marcel Hirscher

Photo : Getty Images / Alexander Hassenstein

Radio-Canada

L'Autrichien Marcel Hirscher, spécialiste du slalom et no 1 mondial, annoncera mercredi sa retraite après huit titres d'affilée au classement général de la Coupe du monde.

La presse autrichienne, qui suit la carrière du champion national, l'annonce avant lui : Marcel Hirscher, 30 ans, a pris la décision de laisser la place qu'il occupe depuis 2012.

Il confirmera son départ mercredi en conférence de presse.

« Merci Marcel », a salué ce week-end le quotidien Kronen Zeitung, premier journal du pays et commanditaire de la Fédération autrichienne de ski (ÖSV), qui assure avoir été mis dans la confidence.

Formellement, la rencontre de presse à Salzbourg, sa région d'origine, porte l'intitulé « Rétrospective, aperçu et perspectives ».

Sa diffusion en direct et à heure de grande écoute à la télévision publique laisse peu de doute. Marcel Hirscher a déjà maintes fois évoqué sa retraite.

Le ski avant la politique

L'horaire du premier grand débat télévisé entre les chefs des partis candidats aux législatives autrichiennes du 29 septembre a même été décalé pour ne pas coïncider avec son intervention.

« Bien sûr, c'est une décision très, très difficile pour Marcel. Peu importe ce qu'il décide, je sais que le ski professionnel, c'est sa vie, sa passion, a expliqué Hans Pum, ancien directeur sportif de l'ÖSV, à l'agence AFP. Il n'a rien laissé au hasard. Il a tout fait avec un engagement total. »

Marcel Hirscher

Marcel Hirscher soulève le grand globe de cristal en marge de l'épreuve de slalom lors des finales de la Coupe du monde de ski alpin, à Are, en Suède.

Photo : Getty Images / Alain Grosclaude/Agence Zoom

Après 12 saisons au sein du circuit, Marcel Hirscher a tout gagné et peut prétendre au titre de meilleur skieur de l'histoire grâce à ses huit victoires au classement général de la Coupe du monde, ce que personne n'a réalisé avant lui (le Luxembourgeois Marc Girardelli s'était arrêté à cinq, l'Autrichienne Annemarie Moser-Pröll, à six).

À cela s'ajoutent deux titres de champion olympique (slalom et combiné alpin) aux Jeux de 2018 en Corée du Sud, cinq titres de champion du monde (trois en slalom, un en combiné alpin et un en slalom géant) et six petits globes (Coupe du monde de la spécialité) de slalom et autant en slalom géant.

Dans sa carrière, il a remporté 67 courses de Coupe du monde, Seul le Suédois Ingemar Stenmark, la référence absolue jusqu'à présent, le dépasse avec 86.

Le favori Marcel Hirscher mène la première manche du slalom géant à Pyeongchang

L'Autrichien Marcel Hirscher prend le virage dans sa descente en première manche du slalom géant aux Jeux olympiques de Pyeongchang. (Photo: AFP/Getty Images/Dimitar Dilkoff)

Photo : Radio-Canada

Les prochaines échéances importantes, soit le Championnat du monde en 2021 et les Jeux olympiques en 2022, sont trop lointaines pour le motiver à continuer sa carrière.

« J'ai fini la saison très fatigué. Je veux voir comment je vais me régénérer. Je sens que j'ai 30 ans et plus 18 », avait-il déjà expliqué.

De plus, il est devenu papa il y a un an, et aspire à un rythme de vie plus tranquille, en famille, dans les montagnes d'Annaberg.

Sa dernière course à domicile, le slalom nocturne de Schladming en janvier, a été vue par près de 2 millions de téléspectateurs en Autriche, pays de 8,8 millions d'habitants.

Avec les informations de Agence France Presse

Ski alpin

Sports