•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Antoine Valois-Fortier en bronze aux mondiaux de Tokyo

Ils tiennent leur médaille dans la main droite.

Antoine Valois-Fortier (deuxième à droite) pose fièrement avec sa médaille de bronze aux côtés des judokas Matthias Casse, Sagi Muki et Mohamed Adelaal, également récompensés chez les moins de 81 kg.

Photo : Getty Images / Charly Triballeau

Radio-Canada

Le Québécois Antoine Valois-Fortier a décroché la médaille de bronze chez les moins de 81 kg aux Championnats du monde de judo, à Tokyo, mercredi.

Valois-Fortier a défait l'Égyptien Mohamed Abdelaal par un point pour offrir au Canada une deuxième récompense à ces mondiaux après la médaille d'or, mardi, de Christa Deguchi chez les moins de 57 kg.

Le judoka de 29 ans n'a subi qu'une défaite en finale de la phase de groupe devant l'Iranien Saeid Mollaei. Il est donc passé par le repêchage pour accéder à l'un des deux duels pour les médailles de bronze.

En cours de route, Valois-Fortier a vaincu le Barbadien Asa Weithers, le Bulgare Ivaylo Ivanov, le Libanais Nacif Elias et l'Allemand Dominic Ressel.

Cet autre protégé de l'entraîneur Nicolas Gill a du coup mis la main sur la troisième médaille de sa carrière aux mondiaux après l'argent à Tcheliabinsk en 2014 et le bronze à Astana en 2015.

Son palmarès comprend également une médaille de bronze aux Jeux olympiques de Londres en 2012.

Fierté et soulagement

En entrevue à l'émission RDI Matin, Valois-Fortier a partagé sa joie.

« Je suis super content. Après la déception de Rio, j’ai traversé des années difficiles où j’ai été blessé. Le fait de revenir avec une médaille à ce niveau-là, à moins d’un an des Jeux olympiques, ça me donne confiance  », a-t-il d'abord déclaré.

Abordant le combat proprement dit, Valois-Fortier s'est dit satisfait d'avoir rapidement pris l'initiative.

J’ai été en mesure de prendre l’avance tôt dans le combat. Ensuite, je me suis assuré de contrôler le combat en le gardant à distance. Je ne voulais pas prendre de risque.

Antoine Valois-Fortier

Enfin, il estime que le judo canadien est en voie de gagner le respect face aux grandes nations de ce sport.

Notre fédération est peut-être prise un peu moins au sérieux [sur la scène mondiale, NDLR], mais nos résultats s’améliorent sur les tournois les plus importants comme les Championnats du monde. On est définitivement parmi les nations à surveiller à un an des Jeux olympiques.

Antoine Valois-Fortier

L'autre Canadien inscrit dans cette catégorie, Étienne Briand, a été éliminé à son troisième duel de la phase de groupe par Abdelaal.

Le titre de champion de ces mondiaux 2019 chez les moins de 81 kg est allé à l'Israélien Sagi Muki, vainqueur par ippon en finale face au Belge Matthias Casse.

L'imbattable Française

Clarisse Abgegnenou a mis la main sur un quatrième titre mondial chez les moins de 63 kg en l'emportant sur la Japonaise Miku Tashiro au bout d'un long et âpre combat de plus de 13 minutes, dont plus de 9 minutes de prolongation (point en or).

La Française s'affiche comme la grande favorite à moins d'un an des Jeux olympiques de Tokyo. Elle avait récolté l'argent à Rio en 2016.

Du côté des Canadiennes, la Montréalaise Catherine Beauchemin-Pinard a perdu à son deuxième combat contre la Mongolienne Gankhaich Bold.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Judo

Sports