•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« C'est une légende du club » : les joueurs de l'Impact surpris du départ de Nick De Santis

Il sourit pendant une conférence de presse.

Nick De Santis

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Radio-Canada

Nick De Santis n’est officiellement plus employé par l’Impact de Montréal.

Le club a confirmé la nouvelle, d’abord rapportée vendredi soir par TVA Sports et RDS, dans un communiqué publié dimanche.

De Santis, qui était vice-président aux relations internationales et au développement technique, « a décidé de mettre un terme à son association avec le club ».

« Nous tenons à remercier Nick pour son grand dévouement, sa passion et son travail acharné tout au long des 26 dernières années avec l’Impact, alors qu’il a occupé plusieurs rôles et a laissé une marque importante dans l’histoire du club, a indiqué le président Kevin Gilmore.

« À la suite des derniers changements effectués et de la nouvelle structure sportive qui est mise en place, Nick est venu nous voir pour discuter de son avenir avec le club et nous avons tous les deux convenu que c’était le bon moment pour un changement. »

Rencontrés à un événement public tenu dimanche, au stade Saputo, le gardien Evan Bush et le milieu de terrain Samuel Piette ont tenu à rendre hommage à De Santis après une semaine de changements parfois « stupéfiants », selon Bush.

« Je ne me serais jamais attendu à ce qu’il quitte le club un jour, a reconnu le gardien de 33 ans. Mais ça arrive dans ce milieu. Il semble en paix avec sa décision. Il passe à autre chose. J’espère pouvoir m’asseoir avec lui dans les prochains jours et lui témoigner ma reconnaissance en personne. Je lui ai envoyé un message pour lui dire cela, lui dire combien j’ai aimé travailler avec lui pendant presque une décennie. »

« J’avais une très bonne relation avec Nick, a ajouté Piette. C’est une légende du club. Il a beaucoup fait pour l’Impact de Montréal ces 26 dernières années. Je le remercie pour tout ce qu’il a fait pour l’Impact, pour le soccer québécois. Je lui souhaite la meilleure des chances. C’est sûr que je vais rester en contact avec lui. »

Départ de Nick De Santis : les réactions de Samuel Piette

Artisan omniprésent de l’Impact depuis sa toute première saison d’existence, en 1993, De Santis demeure dans l’organisation après la fin de sa carrière de joueur amorcée avec le défunt Supra en 1987.

Il est d’abord entraîneur de l’équipe de 2004 à 2008, ainsi que de manière intérimaire en 2011 après le départ de Marc Dos Santos, puis directeur technique et sportif du club de 2008 à 2014.

De Santis parvient d’ailleurs à gagner un championnat de la deuxième division nord-américaine à ces trois postes : comme joueur en 1994, puis comme entraîneur en 2004 et enfin comme directeur technique en 2009.

En juillet 2014, Joey Saputo, alors président du club, démet De Santis de ses fonctions et précise qu’il demeurera dans l’organisation dans un rôle administratif, mais qu’il « ne sera pas impliqué dans la gestion de l'équipe technique ».

De Santis reprend en effet du service dès septembre à titre de directeur du développement des affaires internationales. L’Impact annonce alors que De Santis aura comme responsabilité « de continuer d'établir des contacts et de forger des ententes avec des clubs ciblés à travers le monde ».

Il est promu en février 2015 au poste de vice-président aux relations internationales et au développement technique, qu’il occupera jusqu’à son départ.

Soccer

Sports