•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« On aura des attentes élevées » : Subban a hâte de jouer pour les Devils

Le défenseur était de passage à Montréal pour son défilé de mode

Accompagné de son amie de coeur, Lindsey Vonn, il répond aux questions des journalistes.

P.K. Subban a organisé un deuxième défilé de mode à Montréal.

Photo : Radio-Canada / Sébastien Lauzon

Simon Cremer

Son uniforme a peut-être changé, mais pas P.K. Subban. Il a encore la même approche et les mêmes attentes, à quelques jours du début du camp d’entraînement de sa nouvelle équipe, les Devils du New Jersey.

« Je suis content de revoir du rouge », a dit Subban, après un entraînement de hockey avec des jeunes de Montréal.

Avant d'entamer la saison avec sa nouvelle équipe, le défenseur tenait à revenir dans la métropole pour quelques événements caritatifs avec sa fondation.

En soirée jeudi, accompagné par son amie de coeur, la multiple médaillée olympique Lindsey Vonn, il organisait un défilé de mode au magasin Holt Renfrew Olgilvy. Tous les profits étaient destinés à la Fondation de l'Hôpital de Montréal pour enfants.

Subban n'a pas voulu dire si Vonn, l'une des athlètes les plus accomplies de l'histoire, lui a donné des conseils d'entraînement. « Lindsey est une machine dans tout ce qu’elle fait. C’est certain que pour ce qui est de l’entraînement, ça a été mon meilleur été... », a expliqué le hockeyeur, avant d'être interrompu par sa tendre moitié.

« Je tiens les cordes de bungee et il fait tout le travail, tout le monde est content! »

« J’ai hâte au camp d’entraînement, de connaître mes coéquipiers et de m’installer. La première fois que j’ai déménagé aux États-Unis, c’était pour aller à Nashville. C’est ma deuxième ville, alors on veut trouver nos aises un peu au New Jersey. On y est déjà allés ensemble, on y retourne dimanche », a expliqué Subban.

Le défenseur a pris le chemin de Newark au début de l’été, quand les Devils l’ont obtenu en échange de Jérémy Davies, Steven Santini et de deux choix de deuxième tour.

Au New Jersey, il trouvera une formation qui a terminé au dernier rang de la Division métropolitaine, à 26 points des séries.

Je crois qu’on n’est pas pressés. On a un jeune groupe qui apprend encore, mais on va pouvoir surprendre bien des gens avec notre discipline au travail et notre ténacité.

P.K. Subban

« On va être durs envers nous-mêmes, on aura des attentes élevées. John Hynes a fait du très bon travail jusqu’ici pour les Devils, j’ai hâte de jouer pour lui. Je suis fébrile, j’ai hâte de m’y mettre! »

« Je n’y avais jamais pensé avant, mais les Devils sont la seule équipe professionnelle du New Jersey. C’est particulier d’être dans un si gros marché et d’être seul, a remarqué Subban, qui sera un vétéran dans cette très jeune formation.

« Je suis super content. On nous parle de rôles, je n’y pense pas trop. Je veux être le mieux préparé possible pour le camp, et après ça, on verra. On est tous gonflés à bloc parce que nous voulons faire les séries. Ça doit être notre objectif, mais il y a un processus pour arriver là. »

Envoyé par le Canadien aux Predators avec fracas à l’été 2016, Subban était mieux préparé pour l'échange qui l’a envoyé dans la grande région de New York.

« C’est toujours surprenant de se faire échanger. Mais quand je suis arrivé à Nashville, je savais que l’équipe avait une fenêtre de deux ou trois ans en raison de la composition de l’équipe. C’est le côté affaires du sport.

« Côté sportif, je suis très fier de la façon dont j’ai joué là. J’ai été blessé pour 20 matchs une saison, 17 pour une autre. C’est difficile de revenir de blessures comme ça. Une année on s’est rendus jusqu’en finale, l’autre non, mais je crois que je peux être fier du temps que j’ai passé à Nashville. »

P.K. le philanthrope, P.K. l'amateur de mode

Cela fait plus de trois ans que Subban a enfilé l'uniforme du Tricolore pour la dernière fois, mais le défenseur continue d'entretenir ses liens avec la communauté montréalaise, par ses activités caritatives.

Son défilé de jeudi soir lui permettait d'attiser son autre passion hors glace : la mode.

Je veux être authentique. Je suis dans le processus d’embaucher un styliste. J’ai une vraie passion pour la mode, Lindsey aussi, je veux continuer d’explorer ce monde... Tous les profits vont à une bonne cause, je ne pourrais pas demander mieux.

P.K. Subban

Subban n’a pas encore pris d’initiative pour travailler avec les enfants au New Jersey. Mais il a déjà parlé avec la direction des Devils, et tendra l’oreille si on lui propose de le faire.

« Tout le monde sait que faire des choses pour les enfants, c’est important pour moi. Et c’est important que ça soit authentique. Je ne veux pas en faire que pour avoir de la publicité. Une fois que je me serai installé et que j’aurai commencé à jouer, j’aurai une meilleure idée des attentes de l’équipe, de la ville, de la communauté à mon égard.

« J’espère pouvoir continuer les initiatives que j’ai eues à Montréal et à Nashville, mais il faut que ça soit authentique. Je ne fais pas de choses qui ne sont pas "P.K." »

Hockey

Sports