•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Ce n'est plus un rêve » : Abraham Toro vivra son baptême du feu dans les majeures

Il s'élance pendant un match préparatoire des Astros de Houston le 24 février.

Abraham Toro

Photo : Getty Images / Joe Robbins

Radio-Canada

Le joueur de troisième but québécois Abraham Toro a confirmé à Radio-Canada Sports qu'il a été rappelé par les Astros en prévision d’un match contre les Tigers de Détroit, jeudi, à Houston. Ce sera sa première expérience dans les majeures.

Il a appris la nouvelle après son match de mercredi avec la filiale AAA des Astros.

« Abraham est vraiment content, raconte son grand frère Douglas. Ce n’est plus un rêve. Se rendre où il est à 22 ans, c’est incroyable! »

Douglas Toro n’est surtout pas surpris de ce qui arrive à son cadet. Pour lui, ce n’était qu’une question de temps. En 16 matchs avec le club AAA des Astros (Round Rock) cette saison, l’athlète de Greenfield Park a maintenu une moyenne au bâton de ,424, avec 9 doubles, 1 circuit et 10 points produits.

Il a aussi de bonnes statistiques dans les 98 matchs matchs qu’il a joués avec leur filiale AA (Corpus Christi Hooks) : une moyenne de ,306, 22 doubles, 16 circuits et 70 points produits.

Douglas, qui a 13 ans de plus que son frère, agit depuis toujours comme mentor. Celui qui a déjà joué avec les Ducs de Longueuil apporte surtout un soutien moral. Car appartenir à une organisation aussi talentueuse que celle des Astros comporte son lot de soucis.

« Plus Abraham montait de niveaux, plus il se faisait dire : "Il n’y a pas de place. Tel joueur joue au troisième but, tel autre au deuxième." Il se faisait bombarder de négativité. Pour un joueur de 22 ans, c’est difficile quand tout le monde te dit que c’est quasiment impossible d’y arriver. J’essayais de le rassurer à ce niveau-là. »

Abraham Toro, choix de 5e tour des Astros en 2016, avait confié au printemps qu’il se voyait dans les majeures d’ici 2020. Il sera le 34e joueur québécois à atteindre ce niveau.

Son frère Douglas est convaincu que son entrée dans les majeures va inspirer d’autres jeunes Québécois. Rappelons qu’Abraham Toro a disputé tout son baseball mineur au Québec. Il est parti jouer aux États-Unis à 19 ans seulement.

Sa mère sera sur place à Houston pour assister au match. Son frère, lui, est retenu au Nouveau-Brunswick pour les Championnats canadiens de baseball senior.

Avant de raccrocher le téléphone, Douglas Toro avait un message bien simple pour son frère.

« Je lui ai dit : "Profite du moment." Tous les gars de baseball, souvent, ils voient ça comme un emploi, comme un job. Quand tu es jeune et que tu t’en vas dans un tournoi pee-wee à Drummondville, tu es content. Tu es avec tes chums, tu manges de la gomme. C’est ça que j'ai dit à Abraham. Enjoy! Ne pense pas à ce qui s’en vient, ce qui peut arriver. Si ça va bien, si ça va mal. Profite du moment parce que c'est un bel exploit. »

L'équipe de Podium a suivi Abraham Toro plus tôt cette année dans la poursuite de son rêve dans les filiales des Astros (documentaire ci-dessous).

Abraham Toro - Le long chemin vers les ligues majeures

(Propos recueillis par Diane Sauvé)

Baseball

Sports