•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Je veux être un outil pour les joueurs » - Wilmer Cabrera

Le nouvel entraîneur-chef de l'Impact, Wilmer Cabrera (à gauche), en compagnie du président de l'équipe, Kevin Gilmore.

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Radio-Canada

Le président de l’Impact de Montréal Kevin Gilmore a présenté, jeudi midi, le nouvel entraîneur-chef Wilmer Cabrera, successeur de Rémi Garde congédié mercredi.

Le sixième entraîneur de l’équipe depuis son entrée en MLS a parlé de l’approche qu’il entend utiliser pour la relancer.

Après avoir adressé ses premiers mots aux partisans en français en leur promettant d’apprendre la langue, Cabrera, 51 ans, a été très clair.

« Je suis ici pour travailler pour le bien du club et lui permettre d’atteindre ses objectifs », a-t-il lancé.

Quelques instants auparavant, M. Gilmore avait indiqué qu’avec neuf matchs à disputer, dont sept en MLS, il visait une participation aux éliminatoires et un titre de champion canadien.

Je veux être un outil pour les joueurs. Je suis convaincu que les joueurs pensent comme moi. Et c’est ce qu’il y a de plus important.

Wilmer Cabrera, entraîneur de l'Impact

Cabrera, lui-même congédié la semaine dernière par le Dynamo de Houston, a indiqué qu’il sympathisait avec Rémi Garde.

« Je comprends la situation. Je connais ce sentiment. Je viens de passer par là. Ça fait partie de la réalité des entraîneurs dans le sport professionnel d’aujourd’hui », a-t-il dit.

Il agite les bras en donnant des directives.

Le nouvel instructeur de l'Impact, Wilmer Cabrera, participe à son premier entraînement.

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Tous responsables

En ouverture de la conférence de presse, Kevin Gilmore a rendu hommage à Rémi Garde.

« Ç’a été une journée très difficile pour l’organisation et pour moi, personnellement, a-t-il rappelé. J’ai pris des décisions qui font mal à de bonnes personnes comme Rémi, Joël (Bats) et Robert (Duverne). Je garde énormément de respect pour Rémi. Je ne le connais que depuis six mois au cours desquels j’ai apprécié son professionnalisme, sa rigueur et son éthique de travail. Il a placé la barre très haute pour les futurs entraîneurs de l’Impact de Montréal. »

Il a enchaîné en indiquant que la tenue de l’équipe au cours du dernier mois et demi était inacceptable.

Nous n’avons récolté que 4 points sur une possibilité de 24. On pouvait rester sur la touche ou agir. On a décidé d’agir. Les joueurs comme les dirigeants, nous sommes tous responsables de ce qui s’est passé. S’ils ont eu un rôle dans ce qui s’est passé, les joueurs font aussi partie de la solution.

Kevin Gilmore

Le président a ajouté ne pas avoir fait son choix sur un coup de tête. Il a décidé de changer d’entraîneur mardi. Fraîchement rentré d’un voyage éclair en Europe, il avait convié Cabrera pour un entretien qui a duré près de cinq heures. C’est à ce moment que la décision de congédier Garde a été prise.

Les commentaires du président de l'Impact de Montréal, Kevin Gilmore

Répondant à un journaliste qui soulignait le caractère de « portes battantes » du poste d’entraîneur-chef, M. Gilmore a souligné qu’il préférerait toujours miser sur la stabilité, mais pas au détriment de la performance.

Les seuls entraîneurs qui arrivent sans jamais avoir été congédiés sont des débutants et des hommes sans expérience. J’espérais que le match de samedi (contre Dallas) allait être un point tournant… Ç’a été le cas durant 60 minutes, puis le vent a tourné.

Kevin Gilmore, président de l'Impact

Conscient qu’il n’aura pas beaucoup de temps pour installer sa stratégie et sa philosophie, le nouveau venu a laissé entendre qu’il allait s’attaquer aux différentes carences l’une après l’autre.

Ça ne sera pas facile avec seulement neuf matchs. Mais j’ai déjà regardé les vidéos des dernières rencontres et j’ai vu que nous accordions beaucoup de buts dans des situations de jeu arrêté. On a travaillé là-dessus ce matin. On va s’occuper des choses une à la fois.

Wilmer Cabrera

Rappelons que Rémi Garde, embauché en novembre 2017, n’a jamais conduit l’équipe aux éliminatoires de la ligue et a compilé une fiche de 24 victoires, 29 défaites et 8 nulles.

Le Bleu-blanc-noir a perdu six de ses huit derniers matchs en MLS et est 7e dans l’Est, tout juste dans le portrait des éliminatoires.

Soccer

Sports