•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Félix Auger-Aliassime dans le top 20 pour la première fois de sa carrière

Il frappe la balle d'un coup droit.

Félix Auger-Aliassime

Photo : Getty Images / Minas Panagiotakis

Radio-Canada

Le Québécois Félix Auger-Aliassime se retrouve parmi les 20 meilleurs joueurs du monde pour la première fois de sa carrière.

Même s’il a été éliminé au premier tour à Cincinnati, l'athlète de 19 ans fait un bond de deux rangs pour se retrouver en 19e position au plus récent classement de l’ATP paru lundi.

Du coup, il devient le Canadien le mieux classé devant Milos Raonic (23e), en perte de deux places, et Denis Shapovalov (34e), en régression de quatre rangs.

Par ailleurs, en raison de sa victoire au Masters de Cincinnati, le Russe Daniil Medvedev grimpe au sein de la royauté du tennis en 5e position.

Celui qui prenait part à une troisième finale Masters d’affilée, après Washington et Montréal, n’est devancé que par l’Autrichien Dominic Thiem (4e), le Suisse Roger Federer (3e), l’Espagnol Rafael Nadal (2e) et le Serbe Novak Djokovic (1er).

Fernandez monte en flèche

La Torontoise Bianca Andreescu a régressé d’une place et se retrouve 15e en raison de son absence à Cincinnati.

Eugenie Bouchard est maintenant 119e, en recul de cinq positions. Elle demeure néanmoins la deuxième Canadienne derrière Andreescu.

La Montréalaise ne s’est pas retrouvée aussi loin à la WTA depuis le 18 mars 2013, au moment où elle se trouvait en pleine ascension.

Leylah Annie Fernandez a quant à elle réalisé un autre bond appréciable de 45 places, résultat de sa participation aux demi-finales du Challenger ITF de Vancouver.

Elle campe à présent au 232e rang devant Françoise Abanda (277e), elle-même en baisse de 10 places.

Elle s'apprête à frapper un revers.

Leylah Annie Fernandez en action au Challenger de Vancouver

Photo : Challenger de Vancouver/Twitter

Dans le haut du tableau, la Japonaise Naomi Osaka conserve la tête, malgré son abandon en quarts de finale à Cincinnati.

À l’approche des Internationaux des États-Unis où elle tentera de défendre son titre, Osaka détient une mince avance de 105 points sur l’Australienne Ashleigh Barty, demi-finaliste à Cincinnati.

Tennis

Sports