•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Annie Guglia championne du Jackalope devant une jeune athlète de 9 ans

Elle tient sa planche dans la main droite et une affiche de son triomphe dans l'autre.

Annie Guglia sur le podium du Jackalope 2019

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Québécoise Annie Guglia a remporté la compétition au Jackalope, dimanche, au parc olympique de Montréal. En plein processus de qualification pour les Jeux de Tokyo, elle était plus que ravie d’avoir réussi à effectuer ses manœuvres sans être dérangée par une blessure à une cheville qui la hante depuis des mois.

« Je suis vraiment contente! J’ai vraiment bien skaté dans les qualifications, alors j’avais peur de ne pas réussir à faire la même chose en finale. Mais ç’a été encore mieux, alors je suis vraiment comblée », a-t-elle dit.

Elle était heureuse d’avoir pu se démarquer devant famille et amis, car il n’y a que très peu de compétitions de planche à roulettes dans la métropole québécoise. Elle était aussi soulagée de voir qu’elle a pu exécuter ses enchaînements sans devoir penser à sa blessure.

« Honnêtement, je n’y ai pas pensé du tout à mon entorse à la cheville. À aucun moment je me suis fait mal ou quoi que ce soit », a indiqué Guglia, qui avait pris le 1er rang des qualifications en après-midi.

Sur la deuxième marche du podium se trouvait un jeune prodige de la planche à roulettes. La Canadienne Fay Ebert, 9 ans, s’est faufilée au 2e rang devant la Japonaise Hanon Saito.

« Elle est vraiment cool à regarder parce qu’elle a vraiment beaucoup de puissance. Elle va vraiment être à surveiller dans les prochaines années. Elle a seulement 9 ans et elle skate comme ça, c’est épatant. Imaginez, moi, je n’ai commencé la planche qu’à 11 ans », a ajouté la championne.

Fay Ebert avait du mal à croire ce qui lui arrivait. Étant la plus jeune des inscrites, elle était loin de se douter qu’elle arriverait à se tailler une place parmi les trois gagnantes de la journée.

« Je suis tellement fière. Je suis surprise d’avoir réussi aussi bien. C’était vraiment plaisant d’être là aujourd’hui parmi les meilleures », a-t-elle lancé.

En finale, les athlètes avaient deux tentatives d’une minute pour impressionner les juges. Seulement le meilleur des deux enchaînements était comptabilisé. Ensuite, les compétitrices devaient réussir trois manœuvres en sept essais pour compléter leur pointage.

Plusieurs jeunes Québécoises ont profité de l’événement pour s’initier à la compétition. Parmi elles, Lily-Rose Chouinard a atteint le tour ultime et s’est classée parmi les 10 meilleures. Elle a surtout profité du Jackalope pour apprendre des plus expérimentées.

Planche à roulettes

Sports