•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Je me surprends moi-même » - Hugo Houle termine 5e au cumulatif en Norvège

Il lève un bouquet dans les airs.

Hugo Houle (à droite) et ses coéquipiers d'Astana entourent le gagnant de la Course arctique de Norvège, Alexey Lutsenko.

Photo : Astana Pro Team

Radio-Canada

Le cycliste canadien Hugo Houle (Astana) a conservé sa 5e place au classement général à la Course arctique de Norvège, dimanche, à l'issue de la quatrième et ultime étape.

Son coéquipier kazakh Alexey Lutsenko (Astana) a grimpé d'un échelon au cumulatif pour triompher devant le coureur français Warren Barguil (Arkéa-Samsic), meneur la veille. Une seconde a séparé les deux hommes.

« On avait des objectifs très élevés. On avait remporté l’épreuve l’année dernière et on voulait récidiver cette année. Avec Alexey Lutsenko qui avait participé au Tour de France, Magnus Cort, moi-même, on avait quand même une grosse équipe. On avait mis la barre haut, et on a atteint tous nos objectifs. On a réussi à prendre le classement général, le classement par points et le classement par équipe. Et moi, je termine 5e du classement général! Je suis très heureux de la semaine qu’on a eue », a raconté Hugo Houle à Radio-Canada Sports depuis Narvik, au nord de la Norvège.

Houle a pour sa part accusé un retard de 40 secondes sur Lutsenko, après avoir conclu la quatrième manche, disputée sur une distance de 165,5 km entre Lodingen et Narvik, au 11e échelon.

Le Québécois a arrêté le chrono à 3 h 35 min 41 s. Auteurs d'un doublé, les Norvégiens Markus Hoelgaard (Uno-X Norwegian Development) et Amund Grondahl Jansen (Jumbo-Visma) ont permis à leur public de célébrer à l'arrivée.

Les compatriotes ont enregistré un temps de 3:35:32, soit neuf secondes de moins que Houle. Lutsenko a pris la 3e place et a relégué Barguil au pied du podium grâce aux bonifications de l'étape.

« Ç’a été une belle révélation pour moi. Je ne suis pas habitué de performer autant en montagne. Mais depuis le Tour de France, avec la préparation, j’ai vraiment progressé et je me surprends moi-même avec les jambes que j’ai présentement », a dit Houle.

La course arctique de Norvège, qui a la particularité de se dérouler au-delà du cercle polaire arctique, s'était amorcée jeudi à A, dans les îles Lofoten. C'était la première épreuve pour Houle depuis la fin de son premier Tour de France, le 28 juillet dernier.

« Ça peut être difficile à croire, mais une semaine et demie ou deux semaines après un grand tour, on a comme un mécanisme, on surcompense dans le corps, et on est vraiment plus forts, a expliqué le cycliste. Une fois qu’on a bien assimilé la charge de travail, on passe à un autre niveau. Et quand on regarde ce qui s’est passé dans la Course en Norvège, tous les coureurs ou presque qui étaient en avant dans la montée ont fait le Tour de France. Ça augure bien pour la fin de saison. Normalement, si tu gères bien, tu gardes la forme jusqu’au bout. »

Hugo Houle revient maintenant au Québec pour la première fois depuis des semaines, où il s'entraînera en prévision des Grands Prix cyclistes de Québec et de Montréal, les 13 et 15 septembre.

« C'est mon gros objectif pour la fin de saison, a-t-il insisté. Ça me garde motivé à m’entraîner et j’espère arriver en forme, encore plus qu’ici pour aller chercher un résultat. Je pense que l’équipe va me donner un peu plus de liberté. »

James Piccoli sur le podium du Tour de l'Utah

Cinquième à franchir la ligne d’arrivée de la dernière étape du Tour de l’Utah (2.HC), James Piccoli (Elevate-KHS) s’est assuré de finir l’épreuve au 2e rang, dimanche, décrochant au passage le maillot du coureur le plus dynamique du Tour.

Le Belge Ben Hermans (Israel Cycling Academy) s'est imposé par 50 secondes sur Piccoli au classement général au terme de la sixième étape.

Joe Dombrowski (EF Education First) la dernière étape, longue de 133 kilomètres, à Park City.

Cyclisme

Sports