•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ironman de Mont-Tremblant : Cody Beals gagne une course endiablée, un record à la clé

L'Australienne Carrie Lester l'emporte.

Cody Beals arrache la banderole en passant le fil d'arrivée.

Photo : Getty Images / Al Bello Staff

Radio-Canada

Cody Beals a défendu avec succès son titre de champion à l'Ironman de Mont-Tremblant. Le Canadien a conclu la course dimanche avec un temps inférieur à huit heures pour établir un record du parcours.

Lionel Sanders, qui provient également de l'Ontario, s'est hissé sur la deuxième marche du podium. Les deux premières places au classement lors de l'édition 2018 étaient occupées par ce même duo. Nathan Killam a complété le trio de tête pour enregistrer un triplé unifolié.

Je suis encore plus surpris, j’avais oublié la victoire tellement de fois durant cette course. Lionel a vraiment fait une course superbe. Je n’arrive pas à y croire. J’ai encouragé Lionel tout le long de la course.

Cody Beals

Beals a célébré sa victoire avec son copain, qui l'a accueilli à l'arrivée avec un baiser.

Ils s'embrassent.

Cody Beals et son copain

Photo : Radio-Canada / Guillaume Blain

On était si déçus de manquer le Défilé de la fierté, j'ai amené mon copain et mes parents pour la première fois, c'était tellement cool. Je lui ai dit qu'il ne pouvait faire ça que si je gagnais!

Cody Beals

La foule de Tremblant est unique, dit Cody Beals

L'année dernière, Beals avait enregistré un chrono victorieux de 8 h 10 min 36 s. Douze mois plus tard, il a abaissé son temps à 7:58:34. Sanders et Killam ont respectivement croisé l'arrivée en 8:05:38 et 8:29:15.

À la deuxième transition, Sanders a battu le record du parcours en complétant la portion vélo en 4:15, devant Beals. Au 35e kilomètre de la course à pied, Beals a pris la tête et l'a gardée jusqu'à sa consécration, terminant le marathon en 2 h 42 min 28 s.

« Je suis habitué de me faire rattraper. En 2017, ça m’était déjà arrivé, je n’aime pas m’y habituer, mais c’est ça », affirme Sanders. Il n'était pas déçu de sa performance pour autant.

Je reviens d’une blessure au cœur. J’ai eu mon diagnostic le 16 avril. Je suis assez content. Mon corps n’aura pas pu récupérer plus vite, je ne pourrais pas demander mieux. Me faire dépasser, probablement par l’une des meilleures performances en Ironman de l’histoire, comment pouvez-vous être déçu quand vous avez participé à une course comme ça? J’aimerais ça m’améliorer et revenir, c’était formidable d’être témoin de ça.

Lionel Sanders

Sanders estime avoir « transformé ma vie par le triathlon, pour me défaire de ma dépendance à l’alcool et aux drogues ».

« C’est pourquoi je continue de courir, de me pousser pour montrer que si vous voulez vous améliorer, changer votre vie pour le meilleur, vous pouvez le faire, poursuit-il. Le triathlon peut être le vecteur de ce changement, et ça peut vous mener loin. Je suis très reconnaissant et j’en suis très fier. »

L'Australienne Carrie Lester a de son côté succédé à sa compatriote Liz Blatchford en tant que championne. Elle a réalisé un chrono de 8:48:26.

L'Américaine Sarah True a mis la main sur la médaille d'argent après avoir souffert durant 9:04:31.

Résumé de l'Ironman de Mont-Tremblant

Quelque 2700 participants des quatre coins du globe se sont donné rendez-vous dans la ville des Laurentides. Le départ a été donné tôt en matinée dans les eaux du lac Tremblant.

Les athlètes, majoritairement des Américains et des Canadiens, ont d'abord franchi 3,8 km à la nage, puis parcouru 180 km à vélo, et finalement 42,2 km à la course à pied, soit l'équivalent d'un marathon.

Ils ont non seulement dû puiser dans leurs ressources afin de terminer un circuit ardu, mais ont aussi eu à composer avec une forte chaleur et un taux d'humidité très élevé.

Quarante billets qualificatifs en vue des Championnats du monde, qui se dérouleront le 12 octobre à Kailua-Kona, à Hawaï, ont été décernés.

Triathlon

Sports