•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hugo Houle 5e du général avant la dernière étape de la Course arctique de Norvège

Il grimace sous l'effort, à l'avant d'un groupe de cyclistes.

Hugo Houle (flou, à droite) attaque dans la dernière montée de la troisième étape protégeant son coéquipier Alexey Lutsenko (immédiatement derrière lui).

Photo : Course arctique de Norvège

Radio-Canada

Le Québécois Hugo Houle a pris le 6e rang de la troisième étape de la Course arctique de Norvège, samedi, pour grimper au 5e échelon du classement général qui prendra fin dimanche.

Houle a terminé l'étape de 176,5 kilomètres à 23 secondes du vainqueur, le Norvégien Odd Christian Eiking (Wanty-Gobert). Le coéquipier de Houle dans la formation Astana, Alexey Lutsenko, a quant à lui été le troisième à franchir la ligne d’arrivée.

« Dès le début de la montée avec 3 kilomètres à faire, j’ai attaqué avec un autre coureur et ç’a mis de la pression sur tout le monde, a expliqué le cycliste de Sainte-Perpétue. À la fin de la course, j’ai roulé devant et j’ai donné tout ce que j’avais. Je me suis sacrifié pour garder Lutsenko aux avant-postes. »

Grâce à cette opération, le Kazakh est 2e du classement général à 3 secondes du meneur, le Français Warren Barguil. Houle est à 30 secondes de la tête.

Le meneur au début de l'étape, le Néerlandais Mathieu Van der Poel (Corendon-Circus), n’a pu garder le rythme imposé par Houle dans la montée et a conclu en 23e position.

« Ma mission aujourd’hui était de rendre ça difficile pour Van der Poel et c’est ce que j’ai fait. Quand j’ai vu qu’il perdait du terrain, c’est à ce moment-là que j’ai décidé d’attaquer pour augmenter le rythme », a ajouté Houle, très heureux du travail accompli.

Je suis vraiment satisfait de ma force! Je suis resté sérieux à l’entraînement après le Tour de France et les efforts ont payé afin d’améliorer mon coup de pédale en montée.

Hugo Houle

Les coureurs vont prendre part à la dernière étape de 165,5 kilomètres entre Lodingin et Narvik.

« Ce n’est pas beaucoup trois secondes! Le fait que nous soyons trois (coéquipiers d'Astana) dans le top 10 va nous permettre de mettre de la pression. Nous sommes prêts à faire la guerre et à aller gagner la course comme l’année dernière », a conclu Houle.

Cyclisme

Sports