•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le renouveau de l'attaque des Carabins

Un joueur s'apprête à lancer un ballon

Le quart Dimitri Morand devrait encore diriger l'attaque des Carabins cette saison

Photo : Carabins de l'Université de Montréal / James Hajjar

Félix St-Aubin

L'unité offensive des Carabins de l'Université de Montréal (UdeM) a été frappée par une vague de départs depuis le revers subi à la Coupe Dunsmore. Elle présentera cette saison un visage fort différent, mais son identité, elle, reste la même.

Les meneurs aux postes de receveur de passes et de porteur de ballon ont quitté l’équipe pour de multiples raisons: ils sont passés chez les pros, ont pris leur retraite du football, sont blessés ou ont terminé leurs études. Une nouvelle garde s’apprête à reprendre le flambeau.

Les receveurs Régis Cibasu, Félix Laplante-Thompson, Louis-Mathieu Normandin et Guillaume Paquet sont tous partis. Asnnel Robo manquera également à l'appel dans le champ arrière.

« On a perdu de très gros morceaux, et il n'y a jamais personne qui sera capable de remplacer exactement ces joueurs parce que chacun est unique et amenait quelque chose de différent », explique le quart-arrière Dimitri Morand.

Rien toutefois pour empêcher Danny Maciocia de trouver le sommeil la nuit. L'entraîneur-chef rappelle que l'attaque des Bleus a dû composer avec des absences notoires pendant le calendrier 2018.

Il ne faut pas oublier que [...] Paquet n'a joué qu'un match [en saison] et à la Coupe Dunsmore, tandis que Normandin en a disputé cinq et deux en séries, mais était blessé dans deux des trois matchs contre l'Université Laval. C'était loin d'être l'idéal pour lui et pour nous.

Danny Maciocia, entraîneur-chef des Carabins de l'UdeM
Régis Cibasu (gauche) et Guillaume Paquet (droite)

Régis Cibasu (gauche) et Guillaume Paquet (droite)

Photo : Carabins de l'Université de Montréal/James Hajjar

« Mais on a des jeunes, Raphaël Major-Dagenais et il y a le retour de Kevin Kaya, enchaîne Maciocia. On est très impressionnés par Mathieu Renault, Antoine Chabot et Carl Chabot. Ça va se faire par comité, on va essayer de distribuer le ballon et d'établir notre jeu au sol. »

Le plan de match par la voie terrestre est de répartir presque équitablement les portées, comme c'était le cas lors des trois dernières campagnes. Jean-Clifford Dazouloute, Ryth-Jean Giraud et Reda Malki sont pressentis pour accomplir le gros de la besogne.

« C'est ce qu'on veut faire parce qu'on aime beaucoup notre ligne à l'attaque, il y a beaucoup d'expérience et de leadership [...] mais on est aussi conscients qu'il faut lancer le ballon. Je pense qu'avec les éléments qu'on a en place, on devrait être équilibrés », dit Maciocia.

Une unité offensive « affamée »

Partant pour tous les matchs en 2018, outre le premier choc contre le Rouge et Or, Dimitri Morand est de retour pour une troisième année au CEPSUM.

Fidèle à son habitude, Maciocia s'est bien gardé de nommer celui qui lancera la saison comme quart partant contre les Stingers au stade Concordia. Morand a toutefois entamé le camp dans le siège du conducteur, devant un trio composé de Gabriel Archambault, Frédéric Paquette-Perrault et Benjamin Pelletier.

Tu vois que sa première année entre guillemets, comme partant, ça lui a rendu de fiers services, d'apprendre la vitesse du jeu et tout ce qui vient avec ce poste au football universitaire.

Danny Maciocia, entraîneur-chef des Carabins de l'UdeM

Un avis qui est partagé par le principal intéressé.

« C'est sûr que les choses sont beaucoup plus lentes, le jeu a vraiment ralenti, explique Morand. Je suis capable de faire mes lectures plus rapidement. Ça fait trois ans que je suis ici, donc j'ai eu le temps de tisser des liens [...] Je me sens vraiment plus confortable [avec mes coéquipiers], on a eu le temps de créer une chimie. »

Dimitri Morand

Dimitri Morand

Photo : James Hajjar

« En tant que joueur de troisième année et partant en 2018, je peux un peu plus aider les jeunes qui rentrent [dans l'équipe], surtout qu'on a un groupe de receveurs très jeune, mais très affamé », ajoute l'ancien quart des Géants du Cégep de Saint-Jean-sur-Richelieu.

J'aborde cette saison avec un peu plus d'expérience, et un peu plus affamé aussi. Les résultats des dernières années n'ont pas été favorables, on a eu beaucoup de temps pour y penser pendant la saison morte, qui est longue quand tu perds l'année précédente.

Dmitri Morand, quart des Carabins

Un manque de finition a empêché les Carabins de produire davantage sur le plan offensif en 2018. Cette inconstance s'est avérée coûteuse dans les trois affrontements contre le Rouge et Or, où un seul touché a été marqué par l'attaque, soit autant que la défense.

« Mon manque d'expérience a peut-être joué là-dedans, estime Morand. Il y a plusieurs facteurs, ça se joue sur un, deux ou trois jeux. Il faut que je m'arrange pour faire mieux que l'an passé si je veux changer les résultats. »

Statistiques de Dimitri Morand dans l'U Sports :

  • 2017 : 22 passes complétées en 32 tentatives (68,8 %), 329 verges et 1 touché contre 2 interceptions; 1 course, 8 verges
  • 2018 : 119 passes complétées en 190 tentatives (62,6 %), 1424 verges et 6 touchés contre 4 interceptions; 23 courses, 109 verges et 3 touchés

Les conseils de Calvillo

Dmitri Morand apprécie au plus haut point le fait de travailler avec Anthony Calvillo, nommé instructeur des quarts et adjoint à l'entraîneur-chef en décembre 2018.

Il considère que cette nouvelle association lui permettra de gravir un échelon supplémentaire dans son cheminement comme quart-arrière au niveau universitaire.

C'est tellement spécial de travailler avec lui, il amène un bagage exceptionnel de connaissances qu'on n'avait pas. Chaque coach met son petit ingrédient à la recette, et Calvillo est tout un cuisinier. Notre salle de quarts-arrière s'est vraiment améliorée avec son aide et celle de Frédéric Paquette-Perrault, qui vient d'arriver avec nous. Ça augmente le niveau de compétition.

Dimitri Morand, quart-arrière des Carabins de l'UdeM

Football

Sports