•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le tricking, un sport acrobatique synonyme de liberté

Tomy Jo Tremblay-Lafontaine en action au parc olympique

Tomy Jo Tremblay-Lafontaine en action au parc olympique

Photo : Radio-Canada

Alexandra Piché

Ils étaient une dizaine à enchaîner des mouvements impressionnants et audacieux sur un tapis de gymnastique déroulé sur l’esplanade du parc olympique. Cela a attiré l’œil des curieux qui assistaient vendredi soir au festival de sports d’action appelé Jackalope.

Qu’était donc cette discipline qui ne ressemblait à rien de connu?

« Ça s’appelle le tricking », répondaient les athlètes qui invitaient les gens à s’initier au sport.

Cette pratique, synonyme de liberté pour les habitués, est en fait un mélange d’arts martiaux, de gymnastique et de breakdance. Chaque participant utilise son corps et sa créativité pour inventer des enchaînements de mouvements.

« En gros, c’est comme une danse acrobatique. Le but, c’est de repousser ses limites. Ce qu’on fait, c’est qu’on essaie d’explorer tous les mouvements possibles du corps. Le but, c’est de créer une énergie et de la transférer pour nous permettre d’enchaîner de nouveaux mouvements que nous ne pensions pas nécessairement arriver à faire. Tu découvres ainsi tout ce que ton corps est capable de faire », explique Tomy Jo Tremblay-Lafontaine, qui pratique le tricking depuis cinq ans.

Il a découvert le sport sur Internet. Le Saguenéen ne connaissait personne dans sa région qui le pratiquait. Il s’entraînait tout de même en solitaire chez lui et a découvert une passion pour le tricking. En arrivant à Montréal, il s’est joint au Air handler Mtl et s’est rapidement amélioré.

« Quand je suis arrivé à Montréal, j’ai découvert une communauté de trickers, donc mon niveau a explosé. C’est pour ça qu’on veut faire découvrir le sport aux gens », dit-il.

Samuel Laframboise, issu du milieu compétitif du karaté, a lui aussi découvert le sport grâce à des vidéos sur Internet. Il avait besoin de changement et, ayant aussi des bases en gymnastique, il a tout de suite été attiré par l’aspect acrobatique et le sentiment de liberté que procure cette discipline particulière.

« Ce que j’aime, c’est que ça mélange un peu de tout et ça inclut tout le monde qui a envie d’essayer. Il faut seulement aimer repousser ses limites et être compétitif envers soi-même pour se pousser. Il y a autant des gens qui sont plus spécialisés en breakdance que des gens qui proviennent des arts martiaux ou de la gymnastique. Ça crée un beau mélange », affirme-t-il.

Le sport est né dans les années 90, mais a pris de l’ampleur grâce à l’émergence des vidéos d’arts martiaux extrêmes sur Internet au début des années 2000. Des athlètes ont voulu pousser plus loin et sortir du cadre plus formel des arts martiaux pour développer leur créativité, et c’est ainsi qu’est né le tricking.

« Au Québec, on est la seule équipe à notre connaissance. On rejoint pas mal tout le monde. On a du monde de la Rive-Nord, de la Rive-Sud, et même de Québec. On s’entraîne partout à Montréal, dans des gymnases, à l’extérieur », indique Samuel Laframboise.

À l’international, il y a des compétitions et de grands rassemblements de ce sport qui est encore peu connu dans la province. Les membres du groupe Air handler Mtl espèrent que leur sport continuera de se développer.

« Pour l’instant, on n’a pas vraiment de très jeunes dans le groupe, mais on espère en recruter. Il faut que la passion du sport se transmette aux générations futures pour en assurer la continuité », mentionne Laframboise.

Tomy Jo Tremblay-Lafontaine rêve même de voir une compétition internationale de tricking à Montréal.

« Il y a une compétition de skateboard, une compétition d’escalade et une compétition de parachutisme. Des gens qui font des acrobaties spectaculaires, ça a sa place dans un festival comme le Jackalope. Ce serait l’fun de réussir à apporter des athlètes de partout dans le monde ici », dit-il.

En attendant, le sport sera en démonstration tout le week-end au festival de sports d’action qui se déroule au parc olympique jusqu’à dimanche.

Sports