•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Emiliano Sala aurait été intoxiqué au monoxyde de carbone avant l'écrasement d'avion

Des concentrations de monoxyde de carbone très importantes ont été retrouvées dans le sang d'Emiliano Sala.

Un homme rend hommage à un joueur de soccer disparu, en portant son chandail.

Des partisans du FC Nantes se recueillent devant le portrait de l'attaquant argentin Emiliano Sala au stade de la Beaujoire.

Photo : AFP / LOIC VENANCE

Associated Press

Le bureau d'enquête britannique chargé des accidents aériens a dévoilé de nouveaux éléments concernant la tragique disparition d'Emiliano Sala en janvier dernier.

Les enquêteurs ont indiqué que le joueur de soccer argentin et son pilote avaient été exposés à des niveaux dangereusement élevés de monoxyde de carbone avant que leur petit avion s'écrase dans la Manche et les tue sur le coup.

Le petit appareil Piper Malibu qui transportait Sala et son pilote David Ibbotson s'est abîmé dans la Manche le 21 janvier. Sala quittait la France afin de rejoindre sa nouvelle équipe, Cardiff City, au pays de Galles.

Son corps a été repêché dans la carcasse de l'avion deux semaines plus tard. La dépouille d'Ibbotson n'a jamais été retrouvée.

Le Bureau de la sécurité des transports de la Grande-Bretagne a indiqué mercredi que des tests toxicologiques avaient révélé un « haut niveau de saturation de COHb (la combinaison du monoxyde de carbone et d'hémoglobine) » dans le sang de Sala.

Ce niveau était à 58 %. Un niveau de 50 % est « habituellement considéré comme étant potentiellement fatal » pour un individu en santé.

Soccer

Sports