•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les moments marquants du Canada aux Jeux panaméricains

Elle salue la foule.

Ellie Black

Photo : Getty Images / Buda Mendes

Radio-Canada

Les Jeux panaméricains se sont conclus dimanche, à Lima, au Pérou. Au terme des 19 jours de compétition, l'équipe canadienne a prouvé qu'elle était prête pour les Jeux olympiques de Tokyo.

Le Canada a conclu en 3e place avec un total de 152 médailles (35 d'or, 64 d'argent et 53 de bronze). C’est 65 de moins qu’il y a 4 ans à Toronto, où le pays avait connu la meilleure récolte de son histoire avec 217 médailles.

Plusieurs Canadiens médaillés en 2015 étaient absents cette année, dont Andre De Grasse, Derek Drouin, Laurence Vincent-Lapointe, Shawnacy Barber, Melissa Bishop et Hugo Barrette.

Voici les moments qui ont été marquants pour le Canada.

Ellie Black, chef de file de l’équipe de gymnastique

Les gymnastes canadiens se sont démarqués à Lima, tout particulièrement Ellie Black, qui a eu l’honneur d’être nommée porte-drapeau pour la cérémonie de clôture.

Black a remporté cinq médailles, le même nombre qu’en 2015. Avec un total de 10 médailles, elle est devenue la gymnaste canadienne la plus décorée de l'histoire de ces Jeux.

Ellie Black

Ellie Black

Photo : Getty Images / Buda Mendes

L’athlète de 23 ans a défendu son titre au concours individuel, en plus de monter sur le podium à la table de saut (or), à la poutre (argent) et aux barres parallèles (bronze). Elle a aussi mené ses coéquipières Shallon Olsen, Isabela Onyshko, Brooklyn Moors et Victoria Woo en 2e place de l’épreuve par équipe.

À ses premiers Jeux, Moors a impressionné en décrochant l’or au sol.

Elles fait une arabesque.

Brooklyn Moors a remporté la finale au sol avec 13,900 points.

Photo : The Associated Press / Rebecca Blackwell

L’équipe masculine, formée de Zachary Clay, René Cournoyer, Justin Karstadt, Cory Paterson et Sam Zakutney, a gagné la médaille de bronze.

Dans les prochaines semaines, Black et ses compatriotes poursuivront leur préparation en vue des Championnats du monde qui se tiendront du 4 au 13 octobre, à Stuttgart, en Allemagne. Ce sera l'occasion pour le Canada de se qualifier pour les Jeux olympiques à l'épreuve par équipe (féminine et masculine).

Les neuf premiers pays au classement obtiendront leur billet pour Tokyo.

Sept billets olympiques

À Lima, le Canada s'est assuré d'une place à Tokyo en natation artistique (duo et équipe), en water-polo féminin, en équitation (dressage par équipe et saut par équipe), en voile (49er masculin) et au tir à l'arc (arc classique masculin).

Pour la première fois en 16 ans, l’équipe canadienne de water-polo féminin participera aux Jeux olympiques. Les représentantes de l’unifolié ont battu les Brésiliennes 19-5 en demi-finales et ont terminé la compétition avec une médaille d’argent, après une défaite de 24-4 contre les Américaines.

Ce résultat était suffisant pour les envoyer à Tokyo, puisque les États-Unis étaient déjà qualifiés grâce à leur titre en Ligue mondiale de la FINA.

Les joueuses s'enlacent sur le bord de la piscine.

L’équipe canadienne de water-polo féminin

Photo : The Canadian Press / Dave Holland

En natation artistique, Jacqueline Simoneau et Claudia Holzner ont reçu l’or pour assurer au Canada une place dans cette épreuve aux Jeux de 2020. Simoneau, avec Karine Thomas comme partenaire, avait fini 7e en duo à ceux de Rio en 2016.

Avec leurs coéquipières, Simoneau et Holzner ont aussi aisément gagné l'épreuve par équipe. Elles ont du même coup offert une place à leur pays pour Tokyo, trois ans après avoir raté le rendez-vous à Rio.

La réaction de Jacqueline Simoneau et de Claudia Holzner après leur programme

Jacqueline Simoneau et Claudia Holzner

Photo : The Associated Press / Moises Castillo

Des records en athlétisme

Le Canada s’est démarqué avec 15 médailles en athlétisme, dont 5 d’or.

L’Acadienne Geneviève Lalonde a triomphé au 3000 m steeple en établissant un record des Jeux panaméricains. Ses compatriotes Marco Arop (800 m) et Natasha Wodak (10 000 m) ont fait le même coup double.

Lalonde a couru la distance en 9 min 41 s 45/100, soit 12 secondes plus rapidement qu’en 2015, où elle avait gagné le bronze.

Elle a aussi une peluche dans les mains.

Geneviève Lalonde brandit le drapeau canadien après sa victoire au 3000 m steeple des Jeux panaméricains

Photo : Reuters / Ivan Alvarado

De son côté, Arop a arrêté le chrono à 1:44,25, le meilleur résultat de sa carrière. C’était une première expérience aux Jeux panaméricains pour l’athlète de 20 ans.

Septième il y a quatre ans, Natasha Wodak a croisé le fil d’arrivée en 31:55,17 pour battre le record qui appartenait depuis 2015 à la Mexicaine Branda Flores (32:41,33). L’autre Canadienne en finale, Rachel Cliff (32:13,34), est montée sur la troisième marche du podium.

L’Ontarien Damian Warner est demeuré le roi du décathlon. Champion en 2015 avec 8659 points, il a cette fois obtenu un pointage de 8513. Warner est devenu le premier athlète à défendre son titre panaméricain dans cette compétition.

Son compatriote Pierce LePage, vice-champion du Commonwealth, a pris le 3e rang avec 8161 points.

Il quitte le bloc de départ.

Damian Warner

Photo : La Presse canadienne / David Jackson

Au lancer du poids, Britanny Crew, qui participait à ses premiers Jeux panaméricains, a décroché l'argent en inscrivant un record canadien avec un résultat de 19,07 mètres. Elle détenait l'ancienne marque de 18,69 mètres.

Deux autres podiums en rugby

Les joueuses canadiennes ont défendu leur titre de 2015 en rugby à 7, après avoir à nouveau battu les Américaines en finale, cette fois par la marque de 24-10.

Les Canadiennes avaient obtenu leur billet pour les JO de 2020 en juin dernier, en se classant parmi les quatre meilleures nations au classement final des Séries mondiales.

Une dizaine de joueuses applaudissent et se prennent dans leurs bras.

Les joueuses canadiennes célèbrent leur médaille d'or en rugby à 7 aux Jeux panaméricains.

Photo : Associated Press / Moises Castillo

Chez les hommes, l’Argentine a pris sa revanche sur le Canada en finale. Les Canadiens ont dû se contenter de l’argent après leur défaite de 33-10.

En juillet dernier, les Canadiens se sont qualifiés pour Tokyo en remportant le Championnat d’Amérique du Nord de rugby à 7.

Quatre fois l’or en plongeon

Les plongeuses canadiennes ont à nouveau impressionné avec une récolte de cinq médailles, dont quatre d’or.

Pour la deuxième fois de sa carrière, la Québécoise Jennifer Abel a été sacrée championne du 3 m. Elle avait connu le même succès en 2015.

Elle montre sa médaille.

Jennifer Abel médaillée d'or au 3 m à Lima

Photo : Getty Images / Pedro Pardo

Abel s’est aussi emparée de la médaille d’or au 3 m synchronisé, avec sa compatriote Pamela Ware. Les deux athlètes n'avaient pas plongé ensemble en compétition depuis 2016.

Meaghan Benfeito est aussi repartie de Lima avec deux titres, au 10 m individuel et synchronisé (avec Caeli McKay). En 2015, Benfeito était montée sur la troisième marche du podium.

Elles effectuent un plongeon à la tour de 10 m.

Meaghan Benfeito (à l'arrière) et Caeli McKay (à l'avant)

Photo : Comité olympique canadien / Christopher Morris

À ses premiers Jeux, McKay a récolté l’argent à l’épreuve individuelle.

Du côté des hommes, Philippe Gagné a reçu le bronze au 3 m, en plus de s’illustrer avec une 2e place en duo avec François Imbeau-Dulac.

Au 10 m, Vincent Riendeau et Nathan Zsombor-Murray ont mis la main sur l’argent. Riendeau a aussi été médaillé de bronze à l’épreuve individuelle.

Les Jeux panaméricains de 2023 auront lieu à Santiago au Chili.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Jeux panaméricains

Sports