•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Serena Williams abandonne, Bianca Andreescu est championne de la Coupe Rogers

Bianca Andreescu serre dans ses bras le trophée de la Coupe Rogers

Photo : The Canadian Press / Nathan Denette

Radio-Canada

À 19 ans, Bianca Andreescu est championne de la Coupe Rogers. L’Américaine Serena Williams a abandonné en finale quand la Canadienne menait 3-1, en première manche, dimanche à Toronto.

Blessée au dos, Williams s’est effondrée en larmes sur son banc et Andreescu est allée la consoler. Plus tard en conférence de presse, l'ex-numéro un mondiale a expliqué qu'elle souffrait de spasmes au dos, un problème récurrent pour elle, mais qui ne dure en général « que 24 à 36 heures ».

« Je lui ai dit que j’avais suivi toute sa carrière, a dit Andreescu. Qu’elle était une bête, qu’elle avait traversé tant de blessures elle-même et qu’elle savait quand il fallait renoncer. »

« Ce n’est pas de la façon dont je voulais que ça se termine, mais une victoire c’est une victoire », a-t-elle ajouté, visiblement émue par le résultat.

C'était le premier duel entre les deux femmes. Williams a remporté la Coupe Rogers la première fois en 2001, quand Andreescu avait... 1 an.

« Je ne suis pas du genre à pleurer, mais merci tout le monde », a dit Williams à la foule lors de la cérémonie d'après-match.

Je suis désolée de ne pas avoir été capable de jouer, j’ai vraiment essayé. Bianca, tu es une grande athlète et une femme formidable. Ç’a été une année difficile, mais nous allons continuer.

Serena Williams

« Je suis tellement déçue pour Serena. J’ai eu tellement de blessures cette année. Je suis vraiment déçue qu’elle ait dû abandonner. Je suis désolée pour ceux qui regardaient le match et qui espéraient une bonne finale. Mais parfois, tu ne peux pas pousser ton corps et elle ne le pouvait pas aujourd’hui. Je souhaite qu’elle récupère rapidement. »

Andreescu est devenue la première Canadienne depuis Faye Urban à remporter le volet féminin de la Coupe Rogers en 50 ans. Le tournoi était alors disputé sur terre battue et s'appelait l'Omnium canadien.

On voit l'Américaine de face.

Bianca Andreescu serre Serena Williams dans ses bras.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

La jeune sensation canadienne participait à un premier tournoi depuis les Internationaux de France en mai. Elle s'était retirée en raison d'une blessure à l'épaule droite.

Excluant les matchs perdus par abandon en raison de blessures, Andreescu a gagné ses 17 dernières rencontres. Elle a aussi gagné le premier titre de sa carrière, à Indian Wells, plus tôt cette saison.

Au cours de la semaine, elle a défait trois joueuses classées parmi les 10 meilleures du monde, dont Williams, détentrice de 23 titres majeurs.

Je ne trouve pas mes mots, je suis la première Canadienne à atteindre la finale depuis 1969. Cette semaine n’a pas été facile, j’ai eu beaucoup de gros matchs, et les derniers mois ont été ardus. Mais j’ai vu ça comme un défi supplémentaire, pas comme une embûche. Je me sens vraiment choyée en ce moment.

Bianca Andreescu

Grâce à sa victoire, elle se hissera au 14e rang mondial lundi. Elle avait commencé la saison au 152e échelon de la WTA.

À la course pour Shenzen, soit les points acquis depuis janvier, elle est 8e, même si elle a raté la moitié de la saison en raison de sa blessure à l'épaule. Les huit premières seront invitées en Chine à la finale du circuit féminin.

Elle est debout sur la chaise de l'arbitre

Bianca Andreescu montre le trophée à la foule torontoise.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Avec les informations de La Presse canadienne

Tennis

Sports