•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le forfait de Gaël Monfils coûtera environ un demi-million de dollars à la Coupe Rogers

Il parle avec un thérapeute.

Touché à la cheville, Gaël Monfils grimace de douleur.

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Radio-Canada

En remboursant l'intégralité des spectateurs qui avaient acheté des billets pour la séance de la Coupe Rogers prévue en soirée, samedi, l'organisation du tournoi sera privée de recettes importantes, mais elle a bon espoir que la 40e édition soit néanmoins une année record.

Seul match à l'horaire sur le court central à Montréal, le duel entre Gaël Monfils et Rafael Nadal n'a pas eu lieu en raison du forfait du Français, qui avait joué son quart de finale plus tôt en après-midi.

Une séance comme ça, c’est tout près d’un million, a révélé le directeur du tournoi, Eugène Lapierre, en expliquant que les amateurs qui avaient un billet pour la séance seraient remboursés automatiquement, sans qu'ils aient besoin de soumettre une requête.

Pour la première fois cette année, on avait pris une assurance forfait pour les trois derniers matchs. On espère pouvoir récupérer un demi-million. Ça fait un trou, mais on a une bonne année, ça devrait être une année record quand même. On aurait mieux aimé s'en passer, a-t-il ajouté.

Monfils devait initialement jouer son match vendredi soir, mais les conditions météorologiques ont obligé les organisateurs à reporter son duel contre Roberto Bautista Agut au lendemain.

S’il avait joué son match hier soir, il n’aurait pas eu à faire un marathon aujourd’hui (samedi). Ça arrive pratiquement chaque année. On peut tirer les conclusions naturelles de ça, a poursuivi Eugène Lapierre, quand on l'a interrogé à savoir si la présence d'un toit au-dessus du stade IGA, un souhait de l'organisation, aurait pu prévenir la suite d'événements qui a mené à l'annulation du match en soirée.

Touché à la cheville lors de son quart de finale, Monfils a d'ailleurs confié que si sa demi-finale avait eu lieu dimanche plutôt que samedi soir, il aurait tenté de jouer.

Un match de double était présenté à Montréal samedi soir, mais le directeur de la Coupe Rogers a expliqué que comme il ne se tenait pas sur le court central, il ne pouvait pas le considérer dans sa décision de rembourser les spectateurs.

Le match de double, ce n’est pas un match avec leur billet. On ne sait même pas si ce sont des gens qui étaient là depuis l’après-midi ou des gens qui avaient celui de la soirée, a-t-il dit. On aurait eu de sérieuses plaintes [des amateurs] si on leur avait dit : "On ne vous rembourse pas, vous n’avez pas eu le match Monfils-Nadal, mais vous avez eu un match pareil." Ça fait partie de notre idée du service à la clientèle. Vous n’avez pas eu de matchs, on va vous rembourser.

Avant le début du tournoi, Eugène Lapierre avait précisé que la Coupe Rogers permettait à Tennis Canada de réinvestir 16 millions de dollars annuellement dans le développement du sport au pays grâce aux revenus générés par ses volets montréalais et torontois.

La finale de la Coupe Rogers entre Rafael Nadal et Daniil Medvedev aura lieu dimanche à 16 h.

Tennis

Sports