•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nick Kyrgios règne sur Washington avant de s'amener à Montréal

Il fait son lancer de balle au service.

Nick Kyrgios

Photo : Getty Images / Rob Carr

Radio-Canada

Nick Kyrgios a fait le plein de confiance au tournoi de Washington, dernier arrêt avant la Coupe Rogers. Il arrivera à Montréal avec l'étiquette de champion de l'événement américain.

L'Australien l'a emporté 7-6 (8/6) et 7-6 (7/4) sur le Russe Daniil Medvedev, troisième tête de série, pour décrocher son deuxième titre de la saison, après celui récolté en mars à Acapulco.

Le 52e joueur de l'ATP a été parfait au service comme en témoignent ses 18 as contre aucune double faute. Il a d'ailleurs utilisé son arme de prédilection pour clore le débat en 94 minutes de jeu.

« Je viens de vivre l'une des meilleures semaines de ma vie, estime le vainqueur. J'ai fait d'énormes progrès. »

Kyrgios aura droit à peu de repos avant de renouer avec la compétition. Il sera opposé mardi au Britannique Kyle Edmund à Montréal.

Détenteur d'un laissez-passer au tour initial en raison de son statut de huitième tête de série dans la métropole québécoise, Medvedev devra patienter avant de connaître son premier adversaire.

Des retrouvailles avec son bourreau à Washington sont possibles pour Medvedev, 10e du monde, puisqu'il affrontera le vainqueur du duel mettant aux prises Kyrgios à Edmund.

L'Australien affiche un reluisant rendement de cinq victoires et une défaite cette année lorsqu'il croise la raquette avec un joueur du top 10 mondial. Medvedev et le Grec Stefanos Tsitsipas, respectivement battus en finale et en demi-finales, sont ses plus récentes victimes.

L'Américaine Jessica Pegula a imité Kyrgios en après-midi. Elle a enregistré son premier sacre sur le circuit de la WTA en deux manches identiques de 6-2 contre l'Italienne Camila Giorgi.

Elle ouvre ainsi son palmarès à sa seconde finale, après avoir perdu la précédente à la Coupe Banque Nationale à Québec en 2018.

[Le revers à] Québec m'avait fait très mal. C'est quelque chose qu'il faut surmonter, et ne pas trop y penser. Cette finale [à Washington], je sentais que j'étais prête. J'étais pleine de confiance.

Jessica Pegula

« Je suis tellement heureuse de gagner mon premier tournoi ici », a lancé la 79e raquette mondiale, qui n'a eu aucune difficulté à maîtriser la 62e.

Pegula est également la deuxième représentante des États-Unis à triompher dans sa capitale. Sa compatriote Sloane Stephens avait mis la main sur le trophée de championne en 2015, soit quatre ans après la création d'un tableau de simple féminin.

La joueuse de 25 ans a brisé sa rivale d'emblée à chacune des manches et a immédiatement confirmé au service lorsqu'on lui a remis les balles. Elle a conclu le match tout juste en deçà de l'heure de jeu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Tennis

Sports