•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jeux panaméricains : Hervan Nkogho de retour à la maison avec le bronze

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Hervan Nkogho, médaillé de bronze en taekwondo aux Jeux panaméricains 2019 à Lima au Pérou

Hervan Nkogho, médaillé de bronze en taekwondo aux Jeux panaméricains 2019 à Lima au Pérou.

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Le taekwondoïste de Québec est revenu comblé de son expérience aux Jeux panaméricains, à Lima, au Pérou. L’athlète de 22 ans a décroché une médaille de bronze chez les moins de 68 kg.

C’est une super belle expérience, c’est pas mal la plus grosse compétition que j’ai faite dans ma vie. Alors, de repartir de là avec une médaille, c’est exceptionnel, raconte le membre du Club de taekwondo de Sainte-Foy.

Le combattant peut dire mission accomplie, puisque l’objectif fixé avant le début de la compétition était de monter sur le podium.

La tâche n’a pas été simple. Dans ce tournoi à 16 participants, Hervan Nkogho, classé 7e, s’est retrouvé dans la portion difficile du tirage, selon son entraîneur Alain Bernier.

C’était toute une commande, dit l'entraîneur. On savait que la division était très compétitive. C’était difficile de faire des pronostics. Tous ces athlètes-là sont de niveau comparable. Tout se passe sur le terrain.

Je ne connaissais pas mal tous mes adversaires, alors j’étais bien préparé, ajoute Nkogho. Ce n’était pas facile, mais j’ai exécuté le plan et ça s’est bien passé, explique Hervan, qui a vaincu le 2e favori de la compétition en quart de finale, le Mexicain José Nava.

Des points et de la confiance en poche

Le Canada espère envoyer deux hommes et deux femmes en taekwondo aux prochains Jeux d’été à Tokyo.

Cette médaille de bronze donnera un élan au Québécois un an de la compétition olympique.

La médaille de bronze me donne 16 points au classement mondial, ce qui va me faire grimper, mais ça me donne surtout beaucoup de confiance, explique Hervan.

Je l’ai senti soulagé et heureux de voir qu’il n’arrête pas de progresser et que la maturité continue de s’installer.

Alain Bernier, entraîneur de Hervan Nkogho

Si Hervan Nkogho souhaite représenter le Canada au Japon, il devra d’abord remporter la compétition nationale et ensuite terminer parmi les deux premiers concurrents de sa catégorie à l’épreuve de qualifications des Amériques en mars prochain au Costa Rica.

C’est un long chemin encore, dit Alain Bernier. On a encore tout le calendrier de compétition à faire. Il faut continuer d’accumuler des points pour améliorer notre classement mondial, très important pour les tirages au sort des compétitions à venir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !