•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Santé des joueurs : Rémi Garde appelle aussi à la prudence

Il observe ses joueurs pendant un match.

Rémi Garde s'est souvent prononcé sur le calendrier de la MLS depuis son arrivée à Montréal.

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Olivier Tremblay

Le syndicat mondial des joueurs et joueuses professionnels de soccer, la FIFPro, a tiré la sonnette d’alarme dans une étude publiée jeudi : l’engorgement des calendriers met en danger la santé des joueurs. L’entraîneur-chef de l’Impact de Montréal, Rémi Garde, croit aussi qu’il faut faire attention.

Questionné avant l’entraînement de jeudi sur le calendrier de la MLS, qui s’amorcera en février la saison prochaine, le technicien français a d’abord pris l’initiative de réagir à l’étude. Il importe plus que jamais, selon lui, de prendre en considération la santé des joueurs, tant sur le plan mental que sur le plan physique.

« [Son Heung-min] a joué 78 matchs dans une saison. Je crois qu’il faut faire attention, a indiqué Garde. On ne peut pas demander aux joueurs l’impossible. J’ai lu ce que disait [l’entraîneur de Liverpool] Jurgen Klopp à propos de ses joueurs et du Community Shield [le match préparatoire entre le champion d’Angleterre et le vainqueur de la Coupe]. »

Klopp a des joueurs qui ont terminé la Coupe d’Afrique des nations il y a une semaine, et le Community Shield [se joue ce dimanche]. Il y a un mélange des calendriers qui arrive à un point où il faut faire attention.

Rémi Garde, entraîneur-chef de l'Impact de Montréal

Le calendrier de la MLS a été un sujet de discussion récurrent lors des points de presse de Rémi Garde, ces deux dernières années. L’hiver québécois qui force l’Impact à se déplacer en début de saison et les pauses internationales qui compriment le calendrier, notamment, l’ont fait rager plus d’une fois.

Et plus il y aura des équipes en MLS, plus il faudra trouver des dates libres dans le calendrier, a rappelé Garde, qui voit arriver Miami et Nashville en 2020 et Austin en 2021.

« Est-ce qu’il faut allonger la saison, est-ce qu’il faut les mettre en milieu de semaine? Avec l’étendue des déplacements ici, il y a une vraie réflexion, a-t-il soutenu. Je pense juste que tout le monde veut voir de bons matchs, du spectacle, mais on ne peut pas avoir 40 joueurs par effectif. Ce n’est pas gérable financièrement et pour d’autres raisons. Si on veut avoir des groupes réduits, on ne peut pas non plus leur demander d’être performants et de produire un spectacle 80 fois dans l’année. Ce n’est pas possible. »

Soccer

Sports