•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
chronique

Les Alouettes à quart égal

Il s'apprête à lancer le ballon pendant qu'il est pourchassé par un adversaire.

Le quart des Alouettes de Montréal Vernon Adams fils

Photo : La Presse canadienne / Jason Franson

Jean St-Onge

BILLET - Pour la première fois depuis une éternité, on a l’impression que les Alouettes se battent à armes égales dans la Division est de la Ligue canadienne de football (LCF).

À la suite de la blessure à Jeremiah Masoli, des Tiger-Cats de Hamilton, on se retrouve avec quatre quarts inexpérimentés à la barre des attaques dans l’Est. Et les Alouettes possèdent peut-être le plus talentueux du groupe en Vernon Adams fils.

Après trois saisons à Eastern Washington, Adams a conclu son parcours universitaire avec les Ducks de l’Oregon. Le Californien a accumulé plus de 13 081 verges de passes avec 136 passes de touché contre seulement 37 interceptions. Il a aussi marqué 13 touchés par la course.

Malgré ses statistiques impressionnantes et ses présences dans les équipes d’étoiles, Adams a dû se contenter de deux invitations à des minicamps de la NFL, où il n’est pas parvenu à décrocher un contrat.

Les trois autres quarts partants de la Division est n’ont pas le parcours universitaire d’Adams, mais ils ont tous au moins signé un contrat dans la NFL.

À Hamilton, les Tiger-Cats font confiance à Dane Evans, qu’ils ont préféré à Johnny Manziel la saison dernière.

Evans est le seul qui a eu une carrière universitaire comparable à celle de Vernon Adams. Il a mené l’attaque de l’Université de Tulsa, en Oklahoma, pendant plus de trois saisons. Il a amassé 11 680 verges de passes avec 84 touchés et 47 interceptions.

Il était considéré le 25e quart en vue du repêchage de la NFL, en 2017, et il a signé un contrat de joueur autonome avec les Eagles de Philadelphie, qui l’ont libéré à la fin de leur camp.

Dominique Davis, du Rouge et Noir d’Ottawa, a été partant pendant deux saisons à East Carolina après un début de carrière difficile à Boston College.

McLeod Bethel-Thompson, des Argonauts, n’a jamais été partant à l’université, que ce soit à UCLA ou à Sacramento, ce qui ne l’a pas empêché de passer du temps avec sept équipes de la NFL entre 2011 et 2016.

Un gagnant

Depuis qu’il a pris la relève d’Antonio Pipkin, Vernon Adams a minimisé les erreurs et a amplifié sa réputation de gagnant.

L’ancien des Ducks vient de remporter ses trois départs. Il est d'ailleurs le dernier quart des Alouettes à avoir réussi cet « exploit ». C'était en 2016.

Le petit numéro 8 est rapide et élusif, des qualités qui rappellent Doug Flutie. Mais attendons un peu avant de le comparer à l’ancien quart vedette de la LCF.

Larry Dean et Mike Moore sont à sa poursuite.

Le quart des Alouettes Vernon Adams fils se libère de la pression des joueurs des Eskimos.

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

S’il est vrai que courir est un atout pour un quart au football canadien, les meilleurs de l’histoire ont quand même été de brillants passeurs comme Anthony Calvillo ou Ricky Ray.

En attendant le prochain Flutie ou Calvillo, le dynamisme de Vernon Adams derrière la ligne de mêlée est au moins rafraîchissant pour les partisans montréalais.

Football

Sports